Et la musique alors.

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et la musique alors.

Message par rail cassé le Sam 20 Déc - 17:49

La musique et le train, si si il y en a, certa pas beaucoup, mais?????????????

Pour commencer, euh! tout le monde n'aime pas, mais ACDC, j'suis tombé dedans tout petit ( merci papa ), puis pour une fois que le train peu faire son " rock 'N roll ".
http://fr.youtube.com/watch?v=bX2xbqWtyJU





A vous.

rail cassé

Masculin Nombre de messages : 410
Age : 46
Localisation : Chamonix/Les Houches
Emploi/loisirs : Cheminot montagne ski
Humeur : Zen, mais ne réveillez pas le loup qui someille en moi
Date d'inscription : 24/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Sam 20 Déc - 17:55



Le chef de gare chanteur... Gianmaria Testa né en 1958 a exercé son métier de chef de gare jusqu'en 2007 tout en menant parallèlement sa carrière de chanteur...
Une voix chaude, de très beaux textes...

Le donne nelle stazioni
le donne c'è sempre uno che le aspetta
e quando arriva il treno è già li
che sventola le mani
e se ne vanno via in compagnia
e ti sembrano diverse
e non si voltano più, non si voltano più

Le donne delle stazioni,
e certe gonne come aquiloni nelle tempeste
scure eleganze da cormorani
ombre di rosso sopra i capelli
e sulle mani
ma se ne vanno via in compagnia
e sono già diverse
e non si voltano più, non si voltano più

Perché le donne nelle stazioni,
tutte le donne c'è qualcuno che le aspetta
e cerca gli occhi dai finestrini
non trova gli occhi
ma intanto sventola le mani
e se le porta via per compagnia
e gli sembrano diverse
ma non si voltano più
non si voltano più.

Les femmes dans les gares
des jupes comme des cerfs-volants dans les orages
sombres élégances de cormorans
ombres de rouge dans les cheveux et sur les mains

Les femmes dans les gares
toujours quelqu'un les attend
Elles s'en vont
Et ne se retournent pas...



***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par rail cassé le Sam 20 Déc - 18:05

Génial, cheers

rail cassé

Masculin Nombre de messages : 410
Age : 46
Localisation : Chamonix/Les Houches
Emploi/loisirs : Cheminot montagne ski
Humeur : Zen, mais ne réveillez pas le loup qui someille en moi
Date d'inscription : 24/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Dim 21 Déc - 13:21

Bon, si je découvre la magie pou amener deezer ici, je tajouterai la musique...En attendant je mets les textes...

L'autorail ( Alain Souchon )

Laisse le jumbo où qu'il aille.
Viens faire un beau voyage de paille.
Plus de bas résille, vieux chandail,
On s'taille, bye bye.
C'est une micheline, autorail
Qui tire, qui fume, qui travaille,
De la pacotille sur des rails,
Dentelle et skaï.

Toute la nuit les jolis boogies nous feront bouger.
Ca fera du boogie woogie gai.
Avec le champagne, j'suis pas sûr que, dans le tunnel noir,
On fasse pas l'amour dans le couloir.

Laisse les Seychelles aux blasés,
Ces prospectus au panier.
C'est du décor, du papier, du préfabriqué.
C'est une diesel compensée, deux roues motrices, cylindres en V,
Les gares, pressés, chaud le café,
Vite, baiser sucré.

La vitesse est telle qu'il a vite été le tunnel
Et nous voilà tout nus à Vittel.
T'as un grain de beauté que j'avais pas vu tout à l'heure,
Sur ta peau là où il y a l'cœur.

Micheline, lézard, quel panard,
Viaducs, rivières, tout l' bazar
Et vive l'erreur d'aiguillage qui nous laisserait, toi et moi,
Deux mois sur voie, {2x}
Deux mois sur voie de garage.

Contre les compagnies aériennes, je n'ai aucun grief,
Mais tout de même... SNCF.

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Dim 21 Déc - 13:23

Trains Quotidiens ( Daran )

[Refrain] :
Il ne se passe rien rien
Jamais rien
Dans les trains quotidiens
Il ne se passe rien rien
Jamais rien
Dans les trains quotidiens

La tête dans les poings
On s’endort
Les rêves dans les seins
De voisines inventées
Sans effort
Dans les souvenirs d’été
Et on entre dans le ventre
De Paris
Qui jouit petit petit petit

[Refrain]

Jour à jour on désarme
Les transports
Les désirs en commun
De se tirer des larmes
On ignore
Tout des sonnettes de l’âme
Et on entre dans le ventre
De Paris
Qui jouit petit petit petit

[Refrain]

Les jours de foule on s’touche
Pas exprès
Les oreilles sur les bouches
Mais jamais on n’se dit rien
Et l’on entre dans le ventre
De Paris
Qui jouit petit petit petit

[Refrain]

Moi je t’emmène en croisière
Dans mon funny funiculaire.

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Dim 21 Déc - 13:30

Et dans le dernier Souchon...

La Compagnie

Dehors la lune à son balcon nous regardait
Beaune, Auxerre, Macon, Avallon passaient
Wagons lancés, lits balancés
Nous étions les amants enlacés
La petite lampe jaune envoyait ses dorures
On traversait le Rhône à toute allure
Wagons lancés, lits balancés
Nous étions les amants enlacés
On se serrait, on serrait, on serrait l’amour
Comme si on avait peur que ça finisse un jour
Wagons lancés, lits balancés
Que ça finisse, les amants enlacés
Il suffisait d’un garçon, d’une fille
En un rien de temps on était à Vintimille
Mais c’est fini ta compagnie
Ça nous a fait du mal, mais c’est fini
C’est fini la Compagnie
Internationale des wagons-lits
C’est fini le gentil Boogie-Woogie coquin
Les baisers en gare, arrêtés pour l’entretien
C’est fini les grands Express Européens
Et ton coeur brûlant le mien
Dans la nuit les éclairs bleus de locomotives
Mettaient l’électricité que l’amour active
Wagons lancés, lits balancés
Nous étions les amants enlacés
7 heures, pain beurre et jolie porcelaine
Longeant les splendeurs de la côte italienne
Air embaumé, Méditerranée
Transports amoureux surannés
On traversait des villages, on longeait des plages
Et par le jeu compliqué des aiguillages
Après l’Ombrie voici Napoli
Et puis Capri mais Capri c’est fini
C’est fini ta compagnie
Ça nous a fait du mal, mais c’est fini
C’est fini la Compagnie
Internationale des wagons-lits
C’est fini le gentil Boogie-Woogie coquin
Les baisers en gare, arrêtés pour l’entretien
C’est fini les grands Express Européens
Et ton coeur brûlant le mien.



***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Lun 22 Déc - 17:27

Charles Trenet, et sa maison près de la gare à Narbonne...

En quittant une ville, j'entends

Dans le train de nuit, y a des fantômes
Qui me sourient quand nous passons sur les prairies.
Dans le train de nuit, y a des royaumes
Et puis du bruit et puis Paris au bout de la nuit.
Les souvenirs si tendres
Viennemt s'y faire entendre.
J'entends.

J'entends la voix des flots enchanteurs
Qui font au fond de mon cœur
Des sérénades.
J'entends le triste appel des bateaux
Et la chanson des oiseaux
Sur l'esplanade.
Voici le ciel peuplé
De ses moutons blancs.
Voici la mer troublée,
Spectacle troublant...
J'entends la ville qui me dit bonsoir
Et moi, sur le quai de la gare,
Je dis de mon mieux des mots d'adieu.

Dans le train de nuit, y a des visages,
Des yeux rêveurs, des cheveux blonds, des cheveux fous.
Dans le train de nuit, le paysage,
C'est du brouillard qui va danser dans l'air très doux.
Chantent sur la rivière
Les ombres familières

J'entends les mots de nos rendez-vous.
Le tu remplace le vous.
C'est la campagne...
J'entends claquer ton pas dans la rue.
Quand le jour a disparu,
Je t'accompagne.
Voici les prés, les bois.
Près de moi, tu bois.
Voici la ville qui dort
Dans son rêve d'or.
J'entends ta voix trembler de bonheur
Et j'entends battre ton cœur.
Adieu, beaux jours.
Adieu l'amour...


Je fais la course avec le train

J'aime les passages à niveau
Et leurs maisons sous le lierre.
J'aime cueillir des coqu'licots
Sur la bouche des garde-barrières.
J'aime les disques et les signaux
Et les poteaux télégraphiques
Et, quand je suis sur mon vélo
Dans la campagne magnifique,

Je fais la course avec le train.
Pour ça, je m'lève de bon matin
Voir des visages ensommeillés
Que le p'tit jour a réveillés.
Tous ces visages sont mes amis.
Leurs yeux me parlent de Paris
Et, gentiment, je leur souris,
Je leur souris beaucoup beaucoup.
J'oublie la route et, tout à coup,
Je m'casse le nez sur un caillou.

Je fais la course avec le train,
Oui, mais le train est déjà loin.

J'connais un train bien plus p'tit.
Les vaches aussi le préfèrent.
Il ne passe que le samedi
Mais ce jour-là, faut l'voir faire.
Un jour, de beaux yeux m'ont souri.
C'étaient deux grands yeux bleus d'province
Et deux petites mains m'ont dit :
"Montez, montez, mon gentil prince."

J'ai fait la course avec le train
Et j'ai fait la course avec le train,
Et j'ai compris, compris soudain,
Que je courais après l'amour,
Après l'bonheur, depuis toujours.
J'attends un cœur, deux yeux aussi,
Des yeux d'ailleurs, ou bien d'ici.
J'attends qu'ils me disent : "Nous voici."
"Montez, montez", diront les mains.
"Montez aujourd'hui ou demain."
Pour les trouver sur mon chemin,
Je fais la course avec le train
Et c'est un beau voyage sans fin, sans fin, sans fin.

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Lun 22 Déc - 17:32

Et Perpignan, où il vécut plusieurs années avec son père...


A la gare de Perpignan (Charles Trenet )

A la gare, la gare de Perpignan
Y a un train qui remonte le temps
Quand il passe du côté des étangs
Du côté des étés d'antan
Je m'retrouve dans le wagon de Paris
Y a déjà le Louvre, les Tuileries
Y a aussi ma famille
Sur le quai
Bien gentille
Mais interloquée

Mine de rien
A la gare d'Austerlitz
Je l'sais bien
Je n'irai pas au Ritz
Et j'me dis
Ici c'est bien plus grand
Que la gare de Perpignan
Va falloir te débrouiller, mon vieux
Travailler, pour être un jour heureux
Et rev'nir, qui sait, le coeur content
A la gare de Perpignan

Tourbillon, la ronde des années
Illusions, mais pas toutes fanées
Car le rêve, le rêve demeure inouï
Oui sans trêve, il s'est épanoui
Trente-deux ans, ce fut bien vite passé
A présent on est quitte et je sais
Que j'préfère au train qui remonte le temps
La douceur de mon vieux printemps

Perpignan, Perpignan dans ta gare
Les jeunes gens partent pour la bagarre
Des moins jeunes débarquent là, ravis
Espérant revivre leur vie
Mais la vie
Ça n'se recommence pas
Jour et nuit
Ça marche pas à pas
Vers un train le dernier que l'on prend
A la gare de Perpi Néant .

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Lun 22 Déc - 17:34

rail cassé a écrit:La musique et le train, si si il y en a, certa pas beaucoup, mais?????????????

.

En fait Laurent, il y en a énormément... Laughing Les voyages en train , départs, retrouvailles sur les quais de gare , ont inspiré beaucoup d'auteurs/compositeurs... Laughing

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Lun 22 Déc - 17:43

Je ne résiste pas à mettre un chef-d'oeuvre 'Wink Laughing de la chanson "réaliste " telle qu'on la concevait en ce début de siècle

Roule...Roule Georgius (1927)

Le jeune conducteur du train de marchandises
Qui va de Saint-Brieuc jusqu'à Romorentin,
Transportant du charbon, du poisson, des cerises,
Ce conducteur disait : "J'avais le gros béguin
Pour la garde-barrière de Bouilladin-Sur-Grive."
Et chaque fois qu'il passait au passage à niveau
Hop ! Il ralentissait sa grosse locomotive
Pour lui chanter cet air issu de son cerveau :
"Roule, roule, mon joli train
Je sens rouler aussi mon âme et ma cervelle
Grince, grince, grincez mes freins
Je sens grincer mon coeur pour toi, pour toi, ma belle."
N'pouvant lui jeter des fleurs, il lui jetait du charbon...
Tandis que rougissante, elle comptait les wagons.
"Roule, roule, roule toujours
Roule et grince, beau train d'amour...."
Un matin qu'il filait à vingt-et-un à l'heure
Il pensait : " La fortune sourit aux audacieux."
Au passage à niveau, là, devant sa demeure,
Il stoppa, descendit et dit l'oeil comateux :
"Je vous aime, je vous veux, je ferais des bêtises."
Elle restait pantelante. Il reprit : "Croyez-moi.
Nous irons à Paris, sur mon train de marchandises."
Elle oublia de fermer sa barrière en bois.
Roule, roule train pas pressé
Et là-bas sur la route le drame se développe.
Grince, grince, train mal graissé.
Une petite rosingare conduite par un vieux myope
S'engouffre dans le passage pulvérisant le train...
Mais sans se rendre compte continue son chemin
Roule, roule, train de malheur
Roule tête du conducteur.
D'un chaos de wagons, le talus se tapissent
De cerises, de charbon, des pieds du conducteur.
Un cri monte : ce sont les poissons qui gémissent
Et la garde-barrière sanglote de terreur.
Nouvelle Salomé, elle court, elle saute
Ramasse la petite tête de son cher adoré.
Elle besotte ses moustaches lui disant : "C'est ma faute
Si t'es mort en service et le train défoncé."
Roule, roule train de malheur
Maintenant le tocsin sonne dans les villages
Grince, grince train de mon coeur
De partout on accourt, elle pousse un cri sauvage.
Après bien des recherches au bout d'une heure ou deux
On la retrouva morte dans le wagon de queue
Roule, roule, train de ferraille
Elle avait avalé... un rail .

Et surtout ne vous privez pas de l'écouter...

http://www.chanson.udenap.org/enregistrements/georgius_roule_roule_1934.mp3

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par rail cassé le Lun 22 Déc - 20:40

Salut m'dame, quelle culture, tu m'en bouche un ..................................... pour toutes ces paroles de chansons.

rail cassé

Masculin Nombre de messages : 410
Age : 46
Localisation : Chamonix/Les Houches
Emploi/loisirs : Cheminot montagne ski
Humeur : Zen, mais ne réveillez pas le loup qui someille en moi
Date d'inscription : 24/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Lun 22 Déc - 22:08

Attends Laurent , t'as encore rien vu Cool ...Tu sais, la culture, c'est comme la confiture...Cà passe par les trous de la tartine...

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Mar 23 Déc - 8:26

Grand Corps Malade - Les Voyages En Train


***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par videolf le Mar 23 Déc - 18:39

Bonjour,

Et il n'y a pas que des musiques à texte, il suffit pour s'en persuader écouter la Symphonie d'Arthur Honegger compositeur de : Pacifc 231 en 1923...qui scelle sa célébrité.



avatar
videolf

Masculin Nombre de messages : 1610
Age : 68
Localisation : Lons le Saunier 39
Emploi/loisirs : Retraité aimant les trains...
Humeur : D'humeur noire devant la c....rie, sinon ça va...
Date d'inscription : 11/12/2008

http://apnendelire.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Mar 23 Déc - 18:44

Oui, merci Albert mais il y a quand même moins d'oeuvres dans la musique classique consacrées au train...En tout cas, celle-ci est la plus célèbre... Wink

Avec en prime une superbe video


***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par videolf le Mar 23 Déc - 20:43

Merci à toi Hélène, pour la vidéo. Superbe.

Albert
avatar
videolf

Masculin Nombre de messages : 1610
Age : 68
Localisation : Lons le Saunier 39
Emploi/loisirs : Retraité aimant les trains...
Humeur : D'humeur noire devant la c....rie, sinon ça va...
Date d'inscription : 11/12/2008

http://apnendelire.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Jeu 25 Déc - 15:13

Celebration Day ( Led Zeppelin )

Her face is cracked from smiling,
All the fears that she's been hiding,
And it seems pretty soon ev'rybody's gonna know.
And her voice is sore from shouting,
Cheering winners who are losing,
And she worries if their days are few
And soon they'll have to go.

*My, my, my, I'm so happy,
I'm gonna join the band,
We are gonna dance and sing in celebration,
We are in the promised land.

She hears them talk of new ways
To protect the home she lives in,
Then she wonders what it's all about
When they break down the door.
Her name is Brown or White or Black,
You know her very well,
You hear her cries of mercy
As the winners toll the bell.

* Chorus

There is a train that leaves the station
Heading for your destination,
But the price you pay to nowhere has increased a dollar more.
Yes, it has!
And if you walk you're gonna get there
Tho' it takes a little longer,
And when you see it in the distance
You will wring your hands and moan.


(...)
Il y a un train qui quitte la gare,
En route vers ta destination,
Mais le prix que tu paies pour aller nulle part coûte un dollar de plus.
Oui c'est vrai !
Et si tu marches tu y arriveras aussi,
Même si tu mets plus longtemps,
Et quand tu le verras au loin
Tu te tordras les mains et te mettras à pleurer.



***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par rail cassé le Jeu 25 Déc - 18:11

Salut hélène, je l'avais oublié ce morceau la! un vrai régal pour mes oreilles.

rail cassé

Masculin Nombre de messages : 410
Age : 46
Localisation : Chamonix/Les Houches
Emploi/loisirs : Cheminot montagne ski
Humeur : Zen, mais ne réveillez pas le loup qui someille en moi
Date d'inscription : 24/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Ven 26 Déc - 7:47

Canadian Railroad Trilogy - Gordon Lightfoot

There was a time in this fair land when the railroad did not run
When the wild majestic mountains stood alone against the sun
Long before the white man and long before the wheel
When the green dark forest was too silent to be real
But time has no beginnings and histry has no bounds
As to this verdant country they came from all around
They sailed upon her waterways and they walked the forests tall
And they built the mines the mills and the factories for the good of us all

And when the young mans fancy was turnin to the spring
The railroad men grew restless for to hear the hammers ring
Their minds were overflowing with the visions of their day
And many a fortune lost and won and many a debt to pay

For they looked in the future and what did they see
They saw an iron road runnin from sea to the sea
Bringin the goods to a young growin land
All up through the seaports and into their hands

Look away said they across this mighty land
From the eastern shore to the western strand
Bring in the workers and bring up the rails
We gotta lay down the tracks and tear up the trails
Open er heart let the life blood flow
Gotta get on our way cause were movin too slow

Bring in the workers and bring up the rails
Were gonna lay down the tracks and tear up the trails
Open er heart let the life blood flow
Gotta get on our way cause were movin too slow
Get on our way cause were movin too slow

Behind the blue rockies the sun is declinin
The stars, they come stealin at the close of the day
Across the wide prairie our loved ones lie sleeping
Beyond the dark oceans in a place far away

We are the navvies who work upon the railway
Swingin our hammers in the bright blazin sun
Livin on stew and drinkin bad whiskey
Bendin our old backs til the long days are done

We are the navvies who work upon the railway
Swingin our hammers in the bright blazin sun
Layin down track and buildin the bridges
Bendin our old backs til the railroad is done

So over the mountains and over the plains
Into the muskeg and into the rain
Up the st. lawrence all the way to gaspe
Swingin our hammers and drawin our pay
Drivin em in and tyin em down
Away to the bunkhouse and into the town
A dollar a day and a place for my head
A drink to the livin and a toast to the dead

Oh the song of the future has been sung
All the battles have been won
Oer the mountain tops we stand
All the world at our command
We have opened up the soil
With our teardrops and our toil

For there was a time in this fair land when the railroad did not run
When the wild majestic mountains stood alone against the sun
Long before the white man and long before the wheel
When the green dark forest was too silent to be real
When the green dark forest was too silent to be real
And many are the dead men too silent to be real


La Trilogie Du Chemin De Fer Canadien

Il fut un temps dans ce comté lointain quand le chemin de fer ne fonctionnait pas
Quand ces montagnes majestueuses étaient seules contre le soleil
Bien avant l'homme blanc et bien avant la roue
Quand la forêt vert foncé était beaucoup trop silencieuse pour être vraie
Mais le temps n'a pas de commencement et l'histoire n'a aucune limite
A ce pays verdoyant, ils sont venus de partout
Ils ont navigué sur ses voies et ils ont marché dans les grandes forêts
Et ils ont construit les mines et les usines et manufactures pour le bien de nous tous

(...)



***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Sam 27 Déc - 13:48

LA BERCEUSE DU CLOCHARD
( Graeme Allwright )

Tu peux dormir, tu en as marre
Bercé par les cahots du train
Et laisser défiler les gares
Tu dormiras jusqu'à demain.

Au loin tu vois passer les villes
Où riches et pauvres font dodo
Dans ton wagon t'es bien tranquille
Et tu pourras dormir au chaud.

Et si les flics te collent aux fesses
Les flics, vois-tu, il y en a partout
Mais si le ciel tient ses promesses
Au ciel il y a plus de flics du tout.

T'inquiète pas si l'on te lance
T'es qu'un clodo, fous-moi le camp
Car pour ta mère, seul, je pense
Tu seras toujours son enfant.

Tu peux dormir, tu en as marre
Bercé par les cahots du train
Et laisser défiler les gares
Tu dormiras jusqu'à demain.

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Sam 27 Déc - 13:54

Long train running ( Doobie Brothers )
Down around the corner, half a mile from here
See them long trains run, and you watch them disappear
Without love, where would you be now
Without love-ove-ove-ove

You know I saw miss Lucy down along the tracks
She lost her home and her family and she won't be coming back
Without love, where would you be right now
Without love-ove-ove-ove

Well the lilino is central
On the southern central freight
Gotta keep on pushing mama
You know they're running late
Without love, where would you be now
Without love-ove-ove-ove

Well the pistons keep on turning
And the wheels go round and round
The steel rails are cold and hard
For the miles that they go down

Without love, where would you be now
Without love-ove-ove--ooh...
Where would you be now

Baby baby baby babe oh won't you move it down
I gotta keep on moving, gotta keep on moving



Long Train Qui File

Déprimé, quelque part
A un demi-mile d'ici
Tu peux voir les longs trains filer
Et les regarder disparaître
(...)
Bien les pistons s'activent
Et les roues tournent et tournent
Et les rails d'acier sont froids et durs
Sur les miles qu'ils parcourent
(...)




***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Dim 28 Déc - 17:20

All down the Line Rolling Stones
(M. Jagger/K. Richards)

Yeah, heard the diesel drumming all down the line.
Oh, heard the wires a humming all down the line.
Yeah, hear the women sighing all down the line.
Oh, hear the children crying all down the line.

(All down the line.) We'll be watching out for trouble, yeah.
(All down the line.) And we'd better keep the motor running, yeah.
(All down the line.) Well, you can't say yes and you can't say no,
Just be right there when the whistle blows.
I need a sanctified girl with a sanctified mind to help me now.

Yeah, all the people singing all down the line.
Mmmm, watch the men all working, working, yeah. (All down the line.)

(All down the line.) We're gonna open up the throttle yeah.
(All down the line.) We're gonna bust another bottle, yeah.
(All down the line.)

I need a shot of salvation, baby, once in a while.
Hear the whistle blowing, hear it for a thousand miles.

(All down the line.) We're gonna open up the throttle, yeah.
All down the line, We're gonna bust another bottle, yeah.
Well you can't say yes, and you can't say no,
Just be right there when the whistle blows.
I need a sanctified mind to help me out right now.

Be my little baby for a while.
Won't you be my little baby for a while?


Le long de la ligne de chemin de fer

Ouais, j'ai entendu le ronflement du diesel tout au long de la voie ferrée,
Oh, j'ai entendu vibrer les cables téléphoniques le long de la voie ferrée,
Ouais, écoute les femmes qui soupirent le long de la voie ferrée,
Oh, écoute les enfants qui pleurent le long de la voie ferrée
(...)



***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Dim 28 Déc - 18:13

Voilà un sujet qu'il ne fallait pas lancer Laurent Wink Laughing ...Surtout quand il me permet de mettre les chansons que j'aime , comme là

Les chemins de traverse ( Francis Cabrel )

Moi je marchais les yeux par terre
Toi t'avais toujours le nez en l'air
Et c'est comme çà qu'on s'est connu
On avait chacun sa guitare
On était pas loin d'une gare
C'est la hasard qui l'a voulu
Et tu m'as dit, quand leurs ailes sont mortes
Les papillons vont où le vent les porte
On a pris le premier chemin venu
Et quand la nuit est tombée
Sur la voie ferrée
On était bien loin de la ville
On entendait que des notes
Et le bruit de nos bottes
Sous la pleine lune immobile
On a traversé les semaines
Comme de vraies fêtes foraines
Sans même penser au retour
On s'est perdu dans les nuages
Comme les oiseaux de passage
À suivre les filles d'un jour
Et pour ne pas que les fous nous renversent
On prenait les chemins de traverse
Même s'il ne sont jamais les plus courts
Et quand la nuit tombait
Sur la voie ferrée
On était bien loin de la ville
On entendait que des notes
Et le bruit de nos bottes
Sous la pleine lune immobile
Mais quelquefois je me souviens
Ceux qui nous ont lâché les chiens
Et jeté des pierres au visage
Ils n'ont rien empêché quand même
Puisque le seul métier qu'on aime
C'est la bohème et le voyage
Et quand la nuit va tomber
Sur la voie ferrée
On sera bien loin de la ville
On entendra que des notes
Et le bruit de nos bottes
Sous la pleine lune immobile
Et quand la nuit va tomber
Sur la voie ferrée
On sera bien loin de la ville
On entendra que des notes
Et le bruit de nos bottes
Sous la pleine lune immobile
Sous la pleine lune immobile



***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Dim 28 Déc - 23:17

Train...souterrain ...Metro qui inspire souvent des chansons plus noires, plus dures...Juste la réalité...

Dans Le Métro
( Debout Sur Le Zinc )

Le voila sur les genoux, mendiant du bout des bras,
Un sourire ou trois sous, de l'amour ou un toit,
Perdu dans sa misère il ne parle plus,
Quitté par la colère sa haine s'est perdue.

Son coeur a l'amertume d'une vie pleine de guerre
Qui doucement le consume jusqu'à le mettre sous terre
Sous terre ou sous un tas d'ordures ménagères
Que l'on n'emportera pas dans le luxe d'un cimetière

Parfois un voyageur à l'allure impeccable
Toise l'enfant d'malheur comme pour lui dire « dégage » ;
Il pense qu'il faudrait que cette race de rien
Soit réduite à néant pour dégager son chemin.

Reviens,
C'est un homme comme toi,
Alors reviens,
Donne-lui un semblant de vie,
Mais reviens,
Tu pourrais vivre à sa place,
Alors reviens, reviens, reviens…

Celui-là chante faux le seul air qu'il connaît
Dans la rame d'un métro, hiver comme été,
Pour public les badauds revenants de travailler,
Aigris de leur boulot, qui ne pensent qu'à rentrer.

Sa vieille voix fatiguée fait deux fois son âge,
Ses mains tentent de mimer l'histoire d'un partage
Auquel il ne croit plus, qui n'existe plus,
Auquel il a cru et qu'il a perdu.

A un mètre de lui un étudiant grande gueule
Parle fort et puis rit, se foutant bien d'sa gueule,
Pour séduire une fille toute fraîche et jolie
Qu'on pourrait croire gentille mais qui rit autant que lui.

Tais-toi,
C'est un homme comme toi,
Alors tais-toi,
Donne-lui une once de talent,
Mais tais-toi,
Tu gueules plus faux que lui,
Alors tais-toi…

Et moi je reste là muet les yeux baissés,
Honteux de ne rien donner, honteux de n'pas parler.
J'aimerais crever ce mal en commençant par là
Hélas je reste là muet les yeux baissés.

Puis mon regard se tourne vers les parois voûtées
Où pour un temps séjournent les grandes publicités ;
La vie y semble belle, et tout le monde est beau.
A quel monde dois-je croire ?
Auquel vaut-il mieux croire ?




Envie de répéter en écho les deux dernières phrases...

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Lun 29 Déc - 14:38

Downtown Train
( Rod Stewart )

Outside another yellow moon
has punched a hole in the night time mist
I climb through the window and down to the street
I'm shining like a new dime
The downtown trains are full
full of all them Brooklyn girls
They try so hard to break out of their little worlds

You wave your hand and they scatter like crows
They have nothing that'll ever capture your heart
They're just thorns without the rose
Be careful of them in the dark
Oh if I was the one you chose to be your only one
Oh baby can't you hear me now, can't you hear me now

Will I see you tonight on a downtown train
Every night, every night its just the same
On a downtown train

I know your window and I know its late
I know your stairs and your doorway
I walk down your street and past your gate
I stand by the light of the four way
and watch them as they fall, oh baby
They all having their heart attacks
They stay at the carnival
But they'll never win you back

Will I see you tonight on a downtown train
Every night, every night its just the same
You leave me lonely
Will I see you tonight on a downtown train
All my dreams, all my dreams fall like rain
On a downtown train

Will I see you tonight on a downtown train
Every night, every night its just the same

Will I see you tonight on a downtown train
All my dreams, all my dreams fall like rain
On a downtown train
On a downtown train
All my dreams fall like rain
On a downtown train


Dehors une autre lune jaune
A troué le brouillard de la nuit
J'ai escaladé la fenêtre jusqu'à la rue
Je brille comme un sou neuf
Les trains qui vont au centre sont pleins
Pleins de ces filles de Brooklyn
Elles tentent si durement de s'échapper de leurs petits mondes
(...)





***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum