Et la musique alors.

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Ven 6 Fév - 21:59

A canzona di u trenu de MARIA FELICE

« 0 lu trenu di Bastia
Hè fattu per Ii Signori
Pienghjenu Ii carritteri
Suspiranu Ii pastori
Per noi altri osteriaghji
Son affanni è crepacori.

« Anghjuli, lu mio Anghjulinu
Pensatu n'aghju una cosa
Quand'ellu passa lu trenu
Tirali di mitragliosa
È Ii sceffi chi so dentru
Voltali à l'arritrosa !

« Ci vogliu piazzà un forte
ln paese di Cervioni
È nantu ci vogliu mette
Più di trecentu cannoni
Quand'ellu passa lu trenu
Spianalli Ii so vagoni.

« Di lu caminu di ferru
Si ne falinu Ii ponti
Tandu Ii prupietarii
Purranu fà Ii so conti
Chi per dà la signatura
Ell'eranu tutti pronti.

« Ch'ellu piovi mesi interi
È po empiene una pozza
Ch'ellu s'anneghji lu trenu
À l'entre di Casamozza
Micca per Ii passageri
Ma per quellu chi Ii porta.

« À chi hà inventatu lu trenu
Hè stata una brutta ghigna
Li ghjunghji lu filosserà (ne)
Cum 'ellu hè ghjuntu à la vigna !
Li caschinu Ii capelli
lncu la più forte tigna.

« Anghjuli, lu mio Anghjulinu
Datti un pocu di rimenu
Vai è feghja issu catinu
S'ellu hè viotu o s'ellu hè pienu
Ch 'avemu da presentallu
À lu sceffu di lu trenu.

« Ùn si vende più furagi
Pocu pane è micca vinu
Passanu le settimane
Senza vende un bichjerinu
Chi ci avemu più da fà (ne)
ln piaghja lu mio anghjulinu.

« Anghjuli, lu mio Anghjulinu
Preparemu la mubiglia
Quandu fala la vittura
Imbarca la nostra famiglia
Soldi di meiu lu trenu
ln fin ch'o campu, ùn ne piglia. »

Que personne ne me demande la traduction...


***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par videolf le Ven 6 Fév - 22:33

Bonsoir Hélène
Je viens de visionner cette vidéo et découvrir des paysages somptueux tout comme ce mythique train de Corse. De plus, cette vidéo est accompagnée d'une musique dont le tempo reprend celui de la marche d'un train. En tendant l'oreille par dessus la voix du chanteur, on croit entendre le tac à tac sur les joints des rails, les coups de sifflets de la motrice entre autres.
Merci pour cet instant d'exception.

A+lbert
avatar
videolf

Masculin Nombre de messages : 1610
Age : 68
Localisation : Lons le Saunier 39
Emploi/loisirs : Retraité aimant les trains...
Humeur : D'humeur noire devant la c....rie, sinon ça va...
Date d'inscription : 11/12/2008

http://apnendelire.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Ven 6 Fév - 22:41

C"est vrai que prendre ce train doit être un moment exceptionnel...

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Dim 8 Fév - 18:36

Mystery Train ( Elvis Presley )

Train I ride, sixteen coaches long
Train I ride, sixteen coaches long
Well that long black train got my baby and gone

Train train, comin' 'round, 'round the bend
Train train, comin' 'round the bend
Well it took my baby, but it never will again (no, not again)

Train train, comin' down, down the line
Train train, comin' down the line
Well it's bringin' my baby, 'cause she's mine all, all mine
(She's mine, all, all mine)





***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Mar 10 Fév - 21:16

Au bout des rails
( Joe Dassin )

Tous les deux, on se ressemble
On a les yeux bien trop grands
D'avoir trop vu
Et les pieds nus
D'avoir trop couru
Après les nuages
Après les colombes

Tous les deux, on se ressemble
On a besoin de bouger
De temps en temps
Contre le vent
De changer de gens
De prendre le temps
Si on veut le refaire le monde

Viens, là-bas au bout des rails
Jusqu'à ce que le train s'arrête
Viens, il faut que l'on s'en aille
Il faut le faire ce fameux voyage
Qu'on promet toujours aux enfants bien sages
Et qu'ils ne font pas
Avec moi, tu le feras

Comme les oiseaux d'octobre
Nous vous laissons notre nid dans la maison
Et nous n'emportons
Que quatre chansons
Plus on est léger pour voler
Plus loin on vole

Viens, là-bas au bout des rails
Jusqu'à ce que le train s'arrête
Viens, il faut que l'on s'en aille
Il faut le faire ce fameux voyage
Qu'on promet toujours aux enfants bien sages
Et qu'ils ne font pas
Avec moi, tu le feras

Comme les oiseaux d'octobre
Nous vous laissons notre nid dans la maison
Et nous n'emportons
Que quatre chansons
Plus on est léger pour voler
Plus loin on vole

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Mer 11 Fév - 9:46

Petit tour par un musicien guitariste du jazz...et pour la video, si vous aimez les rails, vous serez servi... Wink



***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Jeu 12 Fév - 17:16

Puisque vous partez en voyage
( Mireille )

{Parlé:}
Savez-vous que c'est la première fois que nous nous séparons depuis que c'est arrivé ?
Remarquez que ça ne fait que quinze jours !...
Evidemment quinze jours ce n'est pas très long...
mais songez tout de même à ce que ça fait d'heures !...

Puisque vous partez en voyage
Puisque nous nous quittons ce soir
Mon cœur fait son apprentissage
Je veux sourire avec courage
Voyez j'ai posé vos bagages,
Marche avant, côté du couloir
Et pour les grands signaux d'usage
J'ai préparé mon grand mouchoir
Dans un instant le train démarre
Je resterai seul sur le quai
Et je vous verrai de la gare
Me dire adieu là-bas avec votre bouquet
Promettez-moi d'être bien sage
De penser à moi tous les jours
Et revenez dans notre cage
Où je guette votre retour.

{Parlé;}
Voilà, je vous ai trouvé une bonne place dans un compartiment
où il y a une grosse dame et un vieux curé avec une barbe blanche.
Et puis je vous ai acheté deux livres... Le premier, c'est la vie des saintes...
Et l'autre, c'est l'exemple de bienheureuse Ernestine... Cela vous plaît ?

Puisque vous partez en voyage
Vous m'avez promis ma chérie
De m'écrire quatorze pages
Tous les matins ou davantage
Pour que je voie votre visage
Baissez la vitre je vous prie
C'est affreux je perds tout courage
Soudain je déteste Paris
Le contrôleur crie : "En voiture"
Le cochon il sait pourtant bien
Que je dois rester, mais je jure
Que s'il le crie encore une fois, moi je viens
J'ai mon amour pour seul bagage
Et tout le reste je m'en fous
Puisque vous partez en voyage
Ma chérie... je pars avec vous.
Puisque vous partez en voyage

{Parlé:}
Savez-vous que c'est la première fois que nous nous séparons depuis que c'est arrivé ?
Remarquez que ça ne fait que quinze jours !...
Evidemment quinze jours ce n'est pas très long...
mais songez tout de même à ce que ça fait d'heures !...

Puisque vous partez en voyage
Puisque nous nous quittons ce soir
Mon cœur fait son apprentissage
Je veux sourire avec courage
Voyez j'ai posé vos bagages,
Marche avant, côté du couloir
Et pour les grands signaux d'usage
J'ai préparé mon grand mouchoir
Dans un instant le train démarre
Je resterai seul sur le quai
Et je vous verrai de la gare
Me dire adieu là-bas avec votre bouquet
Promettez-moi d'être bien sage
De penser à moi tous les jours
Et revenez dans notre cage
Où je guette votre retour.

{Parlé;}
Voilà, je vous ai trouvé une bonne place dans un compartiment
où il y a une grosse dame et un vieux curé avec une barbe blanche.
Et puis je vous ai acheté deux livres... Le premier, c'est la vie des saintes...
Et l'autre, c'est l'exemple de bienheureuse Ernestine... Cela vous plaît ?

Puisque vous partez en voyage
Vous m'avez promis ma chérie
De m'écrire quatorze pages
Tous les matins ou davantage
Pour que je voie votre visage
Baissez la vitre je vous prie
C'est affreux je perds tout courage
Soudain je déteste Paris
Le contrôleur crie : "En voiture"
Le cochon il sait pourtant bien
Que je dois rester, mais je jure
Que s'il le crie encore une fois, moi je viens
J'ai mon amour pour seul bagage
Et tout le reste je m'en fous
Puisque vous partez en voyage
Ma chérie... je pars avec vous.





***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Ven 13 Fév - 22:24

Locomotive Breath
( Jethro Tull )


In the shuffling madness
of the locomotive breath,
runs the all-time loser,
headlong to his death.
"Oh" He feels the piston scraping --
steam breaking on his brow --
old Charlie stole the handle and
the train "it" won't stop going --
no way to slow down. "OhooOh"

He sees his children "jumping" off
at the stations -- one by one.
His woman and his best friend --
in bed and having fun.
"Oh" He's crawling down the corridor
on his hands and knees --
old Charlie stole the handle and
the train "it" won't stop going --
no way to slow down. "Heaheya"

He hears the silence howling --
catches angels as they fall.
And the all-time winner
has got him by the balls.
"Oh" He picks up Gideons Bible --
GodTeacherWe Used To Know

open at page one --
I thank GOD "he" stole the handle and
the train "it" won't stop going --
no way to slow down.
"no way to slow down
no way to slow down
no way to slow down
no way to slow down"


Le Souffle De La Locomotive

Dans la folie battante
Du souffle de la locomotive
Court celui qui perd tout le temps
Droit vers sa mort.
Il sent le piston abandonnant
La vapeur qui eclate sur son front

[Refrain] :
Le vieux Charlie a volé le manche et
Le train ne veux pas s'arrêter,
Aucun moyen de ralentir

(...)


***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Sam 14 Fév - 19:31

Bridal Train ( The Waifs )

A telegram arrived today,
Well its time to catch the Monterey
'Cause the man I wed, he waits for me
And a daughter that he's yet to see

US Navy beamed its message,
Will deliver brides on a one way passage
It made big news across the nation
The bridal train leaves from Perth station

All the girls around Australia
Married to a Yankee sailor
The fare is paid across the sea
To the home of the brave and the land of the free

From west to east the young girls came
All aboard the bridal train
It was a farewell crossing of her land
She's gone to meet her sailor man

No time for sad goodbyes,
Well she held her mother as she cried
And then waited there in the Freo Rain,
To climb aboard the bridal train

Well she was holding her future in her hand
Yeah the faded photo of her man
Catch a sailor if you can
The war bride leaves a southern land

All the girls around Australia
Married to a Yankee Sailor
The fare is paid across the sea
To the home of the brave and the land of the free

From west to east the young girls came
All aboard the bridal train
It was a farewell crossing of her land
She's gone to meet her sailor man

Now this is the story of those starry nights
Through desert plains and city lights
Through burning sun and driving rain
They wept aboard the bridal train

All the girls around Australia
Married to a Yankee sailor
The fare is paid across the sea
To the home of the brave and the land of the free

From west to east the young girls came
All aboard the bridal train
It was a farewell crossing of her land
She's gone to meet her sailor man



***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Dim 15 Fév - 13:52

Catch Your Train
( Scorpions )

Wake up man it’s late but not too late,
It’s six o’clock like everyday!

Get your things run and forget the rain,
Take powerpills don’t miss your train!

And you’d like to be another
A different guy and a better lover
For your love, for your life check your way.
And you like the rock’n’roller
A different life and whisky cola
But don’t be low keep your own style
And catch your train!

Don’t be lazy man and work off your ass,
He’s the boss you’ve gotta do what he says!

Catch your train, run and forget those ways,
Keep it cool it’s not too late!

And you’d like to be another
A different guy and a better lover
For your love, for your life check your way.
And you like the rock’n’roller
A different life and whisky cola
But don’t be low keep your own style
And catch your train!


Attrape ton train

Réveille-toi mec, il est tard mais pas trop tard,
Il est six heures comme tous les jours !

Mets-toi en route et oublie la pluie,
Prends une bonne dose de pilules, ne rate pas ton train !

Et tu aimerais être un autre
Un mec différent et un meilleur amant
Pour ton amour, pour ta vie, revois tes habitudes.
Et tu aimes le rock’n’roll
Une vie différente et le Whisky coca
Mais ne déprime pas, garde ton propre style
Et attrape ton train !

(...)




***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Mar 17 Fév - 17:13

S'il a chanté 'dimanche à Orly" Gilbert Bécaud a aussi plusieurs chansons faisant référence au train dans son répertoire...

Une parmi d'autres...

Le train d'amour

Un train manqué, dix ans de plus
Sur le quai de la gare du temps
Un train manqué, dix ans perdus
On s'en fout pas mal à trente ans

J'ai manqué l'heure du train d'amour
Et ce train-là, c'est pour toujours
Quand tu as manqué l'heure

J'avais un vieil horaire d'hiver
Un horaire périmé
Un vieil horaire de l'année dernière

Un train manqué, des pas perdus
Sur le quai de la gare du temps
Un train manqué, rien ne va plus
Les trains s' font rares à quarante ans

J'ai manqué l'heure du train d'amour, baby
Le train d'acier et de velours
Qui fait le tour du monde

Tu m'as écrit pendant un an
Des lettres d'amitié
Mais l'amitié, avec le temps
Tu sais...

J' vais manquer l'heure du train d'amour
Ho, qu'il en passe un autre, un jour !
Je le prendrai en marche
Et quitte à me rompre le cou
J' m'y accrocherai
Tiens, je voyagerai debout
Comme dans l' tramway

Un train manqué, vingt ans de trop
Sur le quai de la gare du temps
J'attends, buté, un train
C' qu'on est patient à cinquante ans !

J'aurai mon train, attends !

Un train manqué, vingt ans vécus
Sur le quai de la gare du temps
Je sais, tu le sais, on se r'fait plus
On r'fait les autres, à cinquante ans

Accroche-toi, Raymond ! Joue !
Accroche-toi, Raymond !
On n'est plus qu' les deux
Allez, viens !




***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Dim 22 Fév - 18:29

Je la mets pour la vidéo (et parce que j'aime bien The Cure) mais la chanson n'a rien à voir avec le train '

Jumping someone else's train est l'équivalent de "passer du coq à l'âne"...


Don't say what you mean
You might spoil your face
If you walk in the crowd
You won't leave any trace
It's always the same
You're jumping someone else's train

It won't take you long
To learn the new smile
You'll have to adapt
Or you'll be out of style
It's always the same
You're jumping someone else's train

If you pick up on it quick
You can say you were there
Again and again and again
You're jumping someone else's train

It's the latest wave
That you've been craving for
The old ideal
Was getting such a bore
Now you're back in line
Going not quite quite as far
But in half the time
Everyone's happy
They're finally all the same
'cause everyone's jumping
Everyone else's train

Jumping someone else's train (x3)



***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Ven 6 Mar - 22:39

Zion train Bob Marley

Zion train is coming our way
Zion train is coming our way
Oh people get on board
You'd better get on board
Thank the lord, praise far I
I gotta catch this train
Cause there is no other station
Then you're going in the same direction
Zion train is coming our way
Zion train is coming our way
Which man can save his brother soul
Oh man it's just self control
Don't gain the world and lose your soul
Wisdom is better than silver and gold
To the bridge
Oh where there's a will
There's always a way
Where there's a will
There's always a way, way, way, way
Soul train is coming our way
Zion train is coming our way
Two thousand years of history
Could not be wiped away so easily
Two thousand years of history
Could not be wiped so easily
Oh children, zion train is coming our way
Get on board now
Zion train is coming our way
You got a ticket so thank the lord
Zion train is, zion train is,
Zion train is, zion train is,
That soul train is coming our way
It's that soul train is coming our way.



Le train du Zion arrive sur notre trajet
Le train du Zion arrive sur notre trajet
Oh montez à bord!
Vous ferez mieux d'embarquer
Remercie le seigneur, salue-le de ma part
Je dois attraper ce train
Car il n'y a pas d'autres gares
Et puis nous allons dans la même direction
Le train du Zion arrive sur notre trajet
Le train du Zion arrive sur notre trajet
Quel homme peut sauver l'âme de son frère?
Mec, c'est juste du contrôle de soi
Ne gagnes pas le monde en perdant ton âme
La sagesse vaut bien mieux que de l'or et de l'argent
Face à la passerelle
Où il y a une volonté
Il y a toujours un chemin
Le train de l'âme arrive sur notre trajet
Le train du Zion arrive sur notre trajet
Deux milles ans d'histoire
Ne peuvent pas être effacés si facilement
Deux milles ans d'histoire
Ne peuvent pas être essuyés si facilement
Oh les enfants le train du Zion arrive sur notre trajet
Montez à bord maintenant
Le train du Zion arrive sur notre trajet
Tu as un ticket alors remercie le Seigneur
Le train du Zion est, le train du Zion est
Le train du Zion est, le train du Zion est
Ce train de l'âme qui vient sur notre trajet
C'est ce train de l'âme qui vient sur notre trajet



***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Mar 10 Mar - 21:01

Retour à la musique classique avec Hector Berlioz ( 1803 - 1869 )

Il a composé le Chant des Chemins de fer, pour ténor solo, chœur et orchestre en juin 1846.

Le Chant des Chemins de fer est une commande de la ville de Lille pour inaugurer la nouvelle gare, qui était l’ancienne gare du Nord transportée de Paris pierre à pierre, et une étape capitale dans la nouvelle ligne ferrée reliant Paris à Bruxelles.


Chant des chemins de fer ( paroles de Jules Janin )

C’est le grand jour, le jour de fête,
Jour du triomphe et des lauriers.
Pour vous, ouvriers,
La couronne est prête.
Soldats de la paix,
C’est votre victoire;
C’est à vous la gloire
De tant de bienfaits.

C’est le grand jour, etc.

Les cloches sonnent dès l’aurore,
Et le canon répond sur les remparts.
Sous l’oriflamme tricolore
Le peuple accourt de toutes parts.

C’est le grand jour, etc.

Que de montagnes effacées!
Que de rivières traversées!
Travail humain, fécondante sueur!
Quels prodiges et quel labeur!

C’est le grand jour, etc.

Les vieillards, devant ce spectacle,
En souriant descendront au tombeau;
Car à leurs enfants ce miracle
Fait l’avenir plus grand, plus beau.

C’est le grand jour, etc.

Des merveilles de l’industrie
Nous, les témoins, il faut chanter
La paix! Le Roi! L’ouvrier! La patrie!
Et le commerce et ses bienfaits!

C’est le grand jour, le jour de fête,
Jour du triomphe et des lauriers.

Que dans les campagnes si belles
Par l’amitié les peuples plus heureux
Élèvent leurs voix solennelles
Jusqu’à Dieu caché dans les cieux!

C’est le grand jour, etc.

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par videolf le Lun 23 Mar - 13:42

J'ai découvert tout à fait par hasard, sur Internet, ce compagnon de Georges Brassens, nommé Roger Riffard dont une chanson a pour thème les trains. Je vous livre donc les paroles de cette chanson. Une chanson qui marque bien la différence entre ceux qui partent et ceux qui restent... Toujours est-il que lui a pris le même train que Georges à la même date...

Les p'tits trains

Sur les quais, les quais des gares
Les p'tits trains sont à la mare
Les p'tits trains, en trois bonds, sont au bout de l'horizon
Moi je reste sur l'quai des gares
A les suivre du regard

Sur les quais, des gares grises
Y'a des gens chargés de valises
Les p'tits trains, en trois bonds, les conduisent à l'horizon
Moi j'agite mon mouchoir
Question de leur dire au revoir

J'suis le balayeur qu'on voit
Balayant le long des voies
Les p'tits trains, en trois bonds, sortent de mon horizon
D'où s'qu'ils peuvent bien fiche le camp
Que j'me dis en ba-layant

Ils s'en vont, vers des pays
Pleins de blés, épanouis
Les p'tits trains, en trois bonds, parvenus à l'horizon
Sifflent des airs guillerets
Par les champs et les forêts

Quand' ce s'ra l'enterrement
De mon cousin Ferdinand
Le p'tits trains, en trois bonds, m'emènera vers l'horizon
Ca m'fera trois jours d'vacances
Je me réjouis d'avance

J'suis le balayeur qu'on voit
Balayant le long des voies
Les p'tits trains, en trois bonds, sortent de mon horizon
D'où s'qu'ils peuvent bien fiche le camp
Que j'me dis en ba-layant

Pour l'entendre , c'est ici :

http://fournelserj.typepad.fr/oh_la_radio_/joke_box/

A+lbert
avatar
videolf

Masculin Nombre de messages : 1610
Age : 68
Localisation : Lons le Saunier 39
Emploi/loisirs : Retraité aimant les trains...
Humeur : D'humeur noire devant la c....rie, sinon ça va...
Date d'inscription : 11/12/2008

http://apnendelire.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Lun 23 Mar - 13:47

Merci aussi pour le lien Albert , je ne connaissais absolument pas ni la chanson ni l'interprète...Troublant ces deux copains...enterrés le même jour...

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Lun 23 Mar - 21:58

Evidemment ...l'incontournable


***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Dim 5 Avr - 21:42

Euh pour les paroles , je ne maîtrise pas vraiment le Japonais... Alors je mets juste la video

Train Ketsumeishi


***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Vagabondurail le Dim 5 Avr - 22:12

Comme quoi... L'expression "Métro, Boulot, Dodo" ne vaut pas que chez nous !! lol!


Amicalement,
Daniel
avatar
Vagabondurail

Masculin Nombre de messages : 399
Age : 53
Localisation : Bègles (33) Tavaux (39)
Emploi/loisirs : Régisseur de résidence dans une cité cheminote le jour; vagabondages ferroviares la nuit...
Humeur : rêveuse, changeante, vagabonde...
Date d'inscription : 03/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Mer 8 Avr - 17:58

Les wagons longs de lit ( Jeanne Moreau )

Il m' regardait
J' me détournais
Il m' souriait
J' m'en empêchais
Et il m'a dit en se penchant
"La fumée, s'il vous plaît, est-ce qu' ça vous déplaît ?
Vous fumez ? Permettez ! Alors, c'est parfait
Voulez-vous mes journaux car le temps est long ?
Pour le tuer, parlons donc, wagons longs de lit"

On s'est connus dans le wagon de lit de long
Le wagon long, le wagon long de nuit
Du Paris – Lyon – Marseille - Menton qui file de nuit
Et nous emporte vers l'Italie

On s'est souri
Dans les sanglots de lit de long, les sanglots longs
Du wagon long de nuit
Et il m'a dit au creux d' l'oreille
"Dites-moi tu, dis-moi toi, j' vous dirai pareil
À quoi bon nos prénoms
Appelez-moi chéri
Appelle-moi mon amour
On s'connaît à peine
Qu'on s' dise vous, qu'on s' dise tu
Qu'importe, pour une nuit ?"

Dans le wagon de lit de long, passé minuit
On s'est aimé, aimé à la folie
Le Paris – Lyon – Marseille – Menton toute la nuit
Nous emportait vers l'Italie

On s'est aimé dans les sanglots de lit de long
Les sanglots longs des wagons longs de nuit
Et je lui dis au creux d' l'oreille
"Être à tu, être à toi, être vous et moi
Quand on n' se connaît pas
À tu et à toi
Savez-vous, sais-tu bien, qu' j' suis follement émue
D'être à vous, d'être à tu, d'être dans vos bras"

Le lendemain, il m'a souri "Adieu chérie
J' descends ici
J' te quitte à Vintimille"
Le Paris – Lyon – Marseille - Menton de lit de long
De long de lit m'a emportée, nous séparant
Vers le soleil à tout jamais

Bien loin, bien loin, vers l'Italie

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Ven 10 Avr - 17:06

Fredo Le Porteur (poème) Bourvil

Me voilà, c'est moi: Fredo le porteur.
Ce que j'en vois défiler, des gens,
Du matin au soir dans la gare,
Où se qu'on dit qu'ils sont si bizarre:
Des décidés, des hésitants,
Des pressés, des qui prennent leur temps
Tandis que moi, je prends leurs valises.
Et dans tous ceux-là qui s'en vont,
On n'en voit jamais un qui dise:
"Hé le porteur, peut-être qu'il trouverait ça bon
De monter avec nous dans le wagon."
Alors, je reste Fredo le porteur.
L'autre jour, un taxi s'arrête.
Je me précipite, c'était mon tour.
Bon. J'ouvre la portière, je rentre la tête
Pour bien voir si y avait du lourd
Et puis, voilà que j'aperçois une fille,
Une fille qu'avait tellement de beauté
Que j'en étais paralysé.
Tout en tremblotant sur mes quilles,
Elle me dit avec un sourire:
"Tenez porteur, prenez tout ça."
Et moi, comme un mannequin en cire,
Je la regardais et puis je bougeais pas.
J'avais envie de lui dire:
"Madame, depuis qu'il m'est permis de rêver,
Depuis que je connais le verbe aimer,
Dans le corps, dans le coeur et puis dans l'âme,
C'est toujours à vous que j'ai pensé.
Sûrement que vous étiez l'inconnue,
Celle qu'on arrange à sa façon,
Qui ne refuse rien, qui se met toute nue
Et qu'a la peau comme une chanson
Dont chaque refrain dirait "je t'aime"
Et je suis là, devant vos yeux,
Vos grands yeux bleus, si grands, si sombres
Qui trouvent le moyen avec tant d'ombre
De rester autant lumineux,
Qu'il faut convenir que dans le fond des cieux
La nuit a dû crever son voile
Pour que ses plus jolies étoiles
Dégringolent s'installer chez elle"
Mais la fille m'a interrompu: "Hein?
Alors l'ami, qu'est ce que vous faites?
Ça va pas bien, vous êtes perdu?"
Je lui ai dis "non" en secouant la tête.
"Bon, alors, "qu'elle a dit," ça va.
N'attendez pas, prenez tout ça."
J'ai empoigné les bagages,
Les sacs, les cartons à chapeaux.
Je me suis tout filé sur le dos
Et suis parti dans son sillage,
Vers le wagon capitonné,
Où se que je l'ai doucement installée
Pour qu'elle soit bien pendant le voyage.
Quand elle m'a tendu du pognon,
Sûrement qu'elle n'a pas du comprendre
Pourquoi que subitement j'ai dit "non"
Et que je me suis dépêché de descendre.
De là, je suis parti au bistrot,
J'ai bu un coup, deux coups, trois coups,
J'ai bu jusqu'à temps que je sois saoul.
Puis j'ai expliqué aux poteaux
Les beaux yeux et les cheveux de ma blonde.
Quand j'ai eu fini de raconter,
Si vous aviez vu à la ronde
Comment ils ont tous rigolé.
Moi, j'ai rigolé avec eux, hein.
Entre hommes, y fallait ça, c'était mieux.
Mais, ce que ça me faisait mal de rire,
Surtout que je pouvais pas leur dire
Que d'un coups, je me sentais tout vieux
Parce que moi, Fredo le porteur,
Je venais de faire la plus grande bêtise
En ayant porté la valise
Qui pour toujours emmenait mon coeur.

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Vagabondurail le Ven 10 Avr - 19:18

Sacré Bourvil... jocolor

Il avait le chic pour jouer des personnages qui lui allaient comme un gant ! Smile


Amicalement,
Daniel
avatar
Vagabondurail

Masculin Nombre de messages : 399
Age : 53
Localisation : Bègles (33) Tavaux (39)
Emploi/loisirs : Régisseur de résidence dans une cité cheminote le jour; vagabondages ferroviares la nuit...
Humeur : rêveuse, changeante, vagabonde...
Date d'inscription : 03/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Sam 11 Avr - 19:12

Gare du nord
( Marc Robine )

Gare du Nord, il y a des bateaux
Amarrés comme de longs paquebots
Destination Moscou, Rotterdam ou Oslo
Gare du Nord, il y a des bateaux

Gare du Nord, il y a des bateaux
Près des trains de banlieue au repos
Ils bousculent de rêve nos train-train conjugaux
Gare du Nord, il y a des bateaux

Mais gare du Nord, il y a des milliers de gens
Qui ne prendront jamais le temps
De s'arrêter
De s'arrêter pour regarder les grands navires
Qui sont à l'amarre et qui tirent
Vers le bout des quais
Gare du Nord, il y a une foule lasse
Il y a tant de gens qui passent
Le coeur lourd, et les yeux baissés

Gare du Nord, il y a des bateaux
Amarrés comme de longs paquebots
Ils bousculent de rêve nos train-train conjugaux
Gare du Nord, il y a des bateaux

Mais gare du Nord, il y a peut-être des gens
Qui aimeraient de temps en temps
Changer de train
Et partir, partir au loin, partir enfin
Comme des passagers clandestins
Dans les soutes d'un train de nuit
La gare du Nord serait alors un port de mer
D'où l'on s'en irait en croisière
Au pays des quatre jeudis

La Gare du Nord serait alors un port de mer
D'où l'on s'en irait en croisière
Au pays des quatre jeudis

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Dim 19 Avr - 16:46

Night Flight ( Led Zeppellin )

I received a message from my brother across the water
He sat laughin' as he wrote the end's in sight
So I said goodbye to all my friends
And packed my hopes inside a matchbox, 'cause I know it's time to fly

Come on, meet me in the morning
Meet me in the middle of the night
The morning light is comin'
Don't it make you wanna go and feel alright

I just jumped a train that never stops,
So now somehow I'll know I never finished payin' for my ride
Just n' someone pushed a gun into my hand
Tell me I'm the type of man to fight the fight that I'll require

Come on, meet me in the morning
Meet me in the middle of the night
The morning light is comin'
Don't it make you wanna go and feel alright

Oh, mama, well I think it's time I'm leavin'
Nothin' here to make me stay
Whoa, mama, well it must be time I'm goin'
They're knockin' down them doors, they're tryin' to take me away

Please Mr. Brakeman, won't you ring your bell
And ring loud and clear
Please Mr. Fireman, won't you ring your bell
Tell the people they got to fly away from here

I once saw a picture of a lady with a baby
Southern lady, had a very, very special smile
We are in the middle of a change in destination
When the train stops, all together we will smile

Oh, meet me in the morning
Won't you meet me in the middle of the night, night, night
Everybody know the mornin' time is comin'
Don't it make you wanna feel alright. Ah, ah, yeah
Make me feel alright. Fly now, baby
Get to fly, yeah. Fly now, baby



Vol de nuit
J’ai reçu un message de mon frère de l’autre côté de l'eau.
Il était assis et écrivait en riant que la fin est en vue.
Alors j’ai dit au revoir à tous mes amis
Et rangé mes espoirs dans une boîte d’allumettes, car je sais qu’il est temps de s’envoler.

Viens, rejoins moi dans la matinée
Rejoins moi au milieu de la nuit
La lumière du jour apparaît
Cela ne te donne-t-il pas l’envie de partir et de te sentir bien ?

Je viens d’embarquer dans un train qui ne s’arrête jamais,
Désormais je saurai que je ne vais jamais avoir fini de payer pour cette escapade.
Quelqu’un m’a mis un flingue dans la main,
Dis moi que je suis le genre de mec à vaincre dans le combat qu’il me faudra mener.

(...)


http://www.youtube.com/watch?v=XQBV0S-SfaU

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Hélène le Mar 12 Mai - 9:21

Superbe reprise...

[youtube][/youtube]



Traveling north, traveling north to find you
Train wheels beating, the wind in my eyes
Don't even know what I'll find when I get to you
Call out your name love don't be surprised

It's so many miles and so long since I've left you
Don't even know what I'll find when I get to you
But suddenly now, I know where I belong
It's many hundred miles and it won't be long

Nothing at all in my head to say to you
Only the beat of the train I'm on
Nothing I've learn, all my life, on the way to you
One day our love was over and gone

It's so many miles and so long since I've met you
Don't even know what I'll say when I get to you
But suddenly now, I know where I belong
It's many hundred miles and it won't be long

What will I do if there's someone there with you
Maybe someone you've always known
How do I know I can come and give to you
Love with no warning and find you alone

It's so many miles and so long since I've met you
Don't even know what I'll find when I get to you
But suddenly now, I know where I belong
It's many hundred miles and it won't be long

It won't be long (x3)


"En voyageant vers le nord, en voyageant vers le nord pour te trouver,
le battement des roues, le vent dans mes yeux,
je ne sais même pas ce que je trouverai quand...."

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la musique alors.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum