Le train à travers les textes...

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Hélène le Jeu 19 Mar - 10:45

Jacques Réda ( né à Lunéville en 1929) est le poète de l'ambiance , des petites vies et gens, de la banlieue à la campagne française , qu'il prend le temps de parcourir, fidèle au rythme de ses pieds, du vélo, voire vélo-solex et du train...


"... Un brouillard pas très dense mais qui estompe les contours de la campagne autour du train. D’où, sans doute, après une certaine animation des banlieues, l’impression que j’ai de traverser maintenant un désert. Pas à proprement parler un désert géographique, mais une contrée abandonnée depuis peu par tous ses habitants. Leurs installations sont intactes : villes, villages, fermes, usines, ponts, silos, cultures, prairies. Bois et forêts n’ont pas souffert. Simplement et nulle part on ne voit personne, aucun être vivant. Pas un oiseau, pas une bête, pas le moindre véhicule sur les routes. Comme si notre motrice projetait devant elle un rayon qui les abolit, ou qu’ils se fussent évanouis juste avant notre passage par suite d’une catastrophe secrète, muette, une sorte d’épidémie foudroyante entraînant leur totale désintégration. L’électricité fonctionne encore, puisque nous avançons. Mais qu’est-ce que ça prouve ? Nous absorbons peut-être la toute dernière onde du courant qui circule dans les câbles et peut s’interrompre d’un seul coup. On ne rencontre d’ailleurs jamais aucun train roulant en sens inverse. Telle est la situation. Je la trouve momentanément reposante. Elle pourrait constituer le début d’un de ces films ou romans d’anticipation, où une petite communauté hétéroclite, fortuitement réunie comme celle des voyageurs présents en même temps que moi dans ce train, ignore encore qu’elle va se trouver bientôt chargée de cette tâche surhumaine : reprendre en main le destin mystérieusement compromis de l’humanité. Ce roman, je n’ai pas l’intention de l’écrire. À quoi avais-je pensé ? À rien de très précis, je l’avoue. Il m’avait paru que mes rapports avec la maroquinière formaient une bonne introduction, et que la suite me serait fournie tout naturellement par le voyage, le séjour au bord de la mer avec ses découvertes et ses rencontres. Je crains qu’il n’en soit plus question..."
( Les Fins Fonds )



Lettre à Marie

Vous m'écrivez qu'on vient de supprimer le petit train d'intérêt local
qui, les jours de marché, passé couvert de poudre et les roues
fleuries de luzerne
Devant le portail des casernes et des couvents.
Nous n'avions jamais vu la mer. mais de simples champs d'herbe
Couraient à hauteur de nos yeux ouverts dans les jonquilles.
(...)
Des processions de folle avoine nous guidaient
Vers les petites gares aux vitres maintenant crevées,
Abandonnées sans rails à l'indécision de l'espace
Et à la justice du temps qui relègue et oublie
Tant de bonheurs désaffectés sous la ronce et la rouille.
Depuis nous avons vu la mer surgir à la fenêtre des rapides
Et d'autres voix nous ont nommés, perdus en des jardins.
Mais votre verger a gardé dans l'eau de sa fontaine
Le passé transparent dont vous nous souriez toujours
Les bras chargés d'enfants et de cerises.
Je pense aux jours d'été où vous n'osez ouvrir un livre
A cause de ce désarroi de cloches sur les toits.
N'oubliez pas.
Dites comme nos mains furent fragiles dans la votre-
Et qu'ont-ils fait de la vieille locomotive ?

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Hélène le Jeu 26 Mar - 13:43

Juste quelques phrases du poète québécois Guy Marchamps mais si drôlement justes...

"Il est faux de dire
que les vaches aiment regarder
passer les trains.
Ce sont les trains
qui aiment passer
là où il y a des vaches ".


Dernière édition par Hélène le Dim 12 Avr - 15:26, édité 1 fois

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Vagabondurail le Jeu 26 Mar - 21:10

C'est ce qui s'appelle remettre les choses à leur place ! lol!


Amicalement,
Daniel
avatar
Vagabondurail

Masculin Nombre de messages : 399
Age : 53
Localisation : Bègles (33) Tavaux (39)
Emploi/loisirs : Régisseur de résidence dans une cité cheminote le jour; vagabondages ferroviares la nuit...
Humeur : rêveuse, changeante, vagabonde...
Date d'inscription : 03/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Hélène le Lun 30 Mar - 19:11

Un lien vers un article intéressant sur l'évolution des transports et donc aussi ferroviaires

http://www.sceren.fr/revueTDC/797-41365.htm#top

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Hélène le Jeu 2 Avr - 18:21

De Raymond Queneau dont j'ai déjà parlé ...Il aimait les poèmes jeu de mots...En voici un

Trains dans la banlieue ouest ( 

L’instant fatal 1948
 )


Le train court on ne sait où
avec ses pattes longues comme
le train court on ne sait où
longues longues c'est dire comme

multivague vogue le train
sur belles railles bien en chair
ah vive le chemin de fer
roi des mâles et des malins

le train court court court court court
sur les migonnes railles nues
seins d'acier cuisses de satin
bras étendus sur les traverses

cadavre exquis tu boive'encore
tu boive'encore le vin mousseux
la co la como la motive
te tire encor par les cheveux

Voici passer auprès de toi
la douce enfant migne cervelle
c'est ton grand train ton autocar
ton camion lourd ton omnibelle

Nanterre et Rueil qui donc arrueille
qui donc arrueille les rodeaux
qui dons anterre qui donc anteille
larmes mucus odeurs et os
Suresne'Asnière'on va-t-et-vient
le long du fleuve aux bois méandres
traîne la pierre aboie un chien
sur des entiers à la chair tendre

Saint-Cloud Croissy croix et cresson
qui dans le ruisseau s'entreruise
le fleur aux champs le champignon

et la mousse qui s’amenuise


déjà née il meurt le jour

déjà mort la nuit elle naît


Les trains courent à travers jour
à travers nuit à travers nuées


les soleils d’hier près d’aujourd’hui

ceux d’aujourd’hui déjà bien morts

neige demain sèche avant hier

ru d’avenir coule en un puits


c’est la belle train des amours

c’est la belle train des vacances

elle mène jusqu’à la mort

qui vient après convalescence


Dernière édition par Hélène le Dim 12 Avr - 15:25, édité 1 fois

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Hélène le Mar 7 Avr - 16:57

Paul Theroux né en 1941 est un écrivain et romancier américain spécialisé dans le voyage, surtout connu pour son ouvrage The Great Railway Bazaar (1975), un récit du voyage qu'il a effectué par train de Grande-Bretagne à travers l'Europe et l'Asie du Sud, puis l'Asie du Sud-Est, jusqu'au Japon, pour revenir à travers la Russie jusqu'à son point d'origine.

Mais il a aussi écrit un livre que j'aime beaucoup "Voyage excentrique et ferroviaire autour du Royaume-Uni"

Vivant à Londres, Paul Theroux entreprend en 1983 un voyage surtout en train, mais aussi en bus et à pied le long des côtes de la Grande-Bretagne et de l'Ulster, en vue de visiter son pays d'accueil et d'en découvrir la vie quotidienne. Le regard est très finement observateur et le tout raconté avec beaucoup d'humour. C'est aussi une plongée dans une certaine Angleterre en train de disparaître tout comme certaines petites lignes ferroviaires alors empruntées...Un plaisir à lire...


***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Hélène le Dim 12 Avr - 15:26

Les gares Paul-Hubert (au coeur ardent de la cité 1908 )

Sous le hall gigantesque au lumineux vitrail
De la gare, où converge un infini de rails,
- Dans les chocs de butoirs et de plaques tournantes-
Les grands rapides noirs, à la marche tonnante,
Pénètrent, modérant leur élan haletant,
Essoufflés de leur course à travers les provinces,
Entre les quais, au bruit des freins bloqués qui grincent,
Sous des jets de vapeur et des sifflets stridents.

Et dans l'ébranlement des hautes verrières,
Il semble que la gare entière va crouler,
Au fracas trépidant des convois essoufflés,
Qui halètent, suants de rouille et de poussière.
Affolement de l'arrivée, éparpillant
La multitude lasse, au sein des quais grouillants.
Hâte fébrile des départs au coeur des gares;
Incessant va-et-vient, où le regard s'égare;
Danse multicolore et folle des signaux
Qu'on manoeuvre, sans trêve, aux postes d'aiguillage;
Cris des hommes d'équipe à l'entour des bagages;
Adieux, gestes d'accueil et choc de lourds fardeaux.
Devant l'alignement des wagons immobiles,
Qui sentent le charbon, le cambouis noir et l'huile.
Disparate cohue, aux remous tapageurs;
Fiévreuse activité des grands débarcadères,
Au battement sonore et brutal des portières,
Dans un énervement croissant de voyageurs
Pressés, qui vont partir , débarquent ou reviennent,
Lestes d'espoir, ou lourds de chagrins et de peines,
Sous le hall gigantesque au lumineux vitrail,
Où bondissent, bardés de fer, la voix tonnante,
Dans le choc de butoirs et de plaques tournantes,
Les rapides surgis d'un horizon de rails.

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Vagabondurail le Dim 12 Avr - 18:30

J'en ai la chair de poule...

Voilà qu'elqu'un qui sait vraiment de quoi il parle; il nous impreigne de cette atmosphère dans laquelle il s'est trempé.

C'est ce que j'appelle un poète réaliste. A moins que ce ne soit quelqu'un du milieu qui fait des rimes à temps perdu...


Amicalement,
Daniel
avatar
Vagabondurail

Masculin Nombre de messages : 399
Age : 53
Localisation : Bègles (33) Tavaux (39)
Emploi/loisirs : Régisseur de résidence dans une cité cheminote le jour; vagabondages ferroviares la nuit...
Humeur : rêveuse, changeante, vagabonde...
Date d'inscription : 03/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Hélène le Dim 12 Avr - 18:48

Si j'ai trouvé ce poème dans un livre, je n'ai par contre quasiment rien trouvé sur son auteur, si ce n'est que c'est bien un poète du début du siècle...

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Hélène le Mar 14 Avr - 14:45

Jack London ( 1876 -1916) écrivain américain a écrit L'appel sauvage, Croc-blanc et plus de cinquante autres nouvelles et romans connus. Il fut un des premiers Américains à faire fortune dans la littérature.

The road ( Le Vagabond du Rail ) est certes moins connu en France que ses livres sur le Grand Nord mais " il est peut-être, parmi tous ceux qu'a signés London, celui qui aura eu le plus d'influence sur la littérature américaine à venir. Et Kerouac, en intitulant Sur la route son oeuvre la plus fameuse, lui tirera par le fait un sérieux coup de chapeau. La route dont il s'agit, c'est le libre et dur chemin du hobo, ce vagabond sans feu ni lieu qui voyage sur l'essieu des wagons, dort au creux des fossés ou dans les gares de triage, mange ce qu'il chaparde ou ce que lui offrent quelques bonnes âmes (il y en a - pas beaucoup)... et ne connaît bien souvent d'autre toit que celui de la prison. London a connu tout cela autour de ses dix-huit ans, et La Route évoque, avec quatorze ans de recul, les souvenirs de cette année de vagabondages qui le vit parcourir quelque 20 000 kilomètres d'un bout à l'autre des États-Unis - aux dépens des compagnies de chemin de fer (qui traquaient pourtant sans pitié les clandestins)... et de ses souliers. Chronique des quelques saisons que le jeune London (à 18 ans) passa à vagabonder sans un sou en poche sur les routes des États-Unis, voyageant sans billet sur les essieux des trains... et couchant parfois en prison. La Route (Les Vagabonds du rail) - l'un de ses plus grands livres - servira pendant deux ou trois générations d'emblème à la jeunesse contestataire américaine." ( source Fluctuat.net )




***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Hélène le Jeu 16 Avr - 21:34

Paul Claudel (1868 - 1955 ) dramaturge, poète, essayiste et diplomate français,a développé une approche particulière de l'écriture occidentale ... Il écrit dans "idéogrammes occidentaux : J'ai été amené à me demander si dans notre écriture occidentale il n'y aurait pas moyen de retrouver également une certaine représentation des objets qu'elle signifie et aussitôt mon attention s'est portée sur des mots comme :

Eh bien un de ces mots est ,et celà donne une vision très originale : Locomotive

Un véritable dessin pour les enfants. La longueur du mot d'abord est l'image de celle de l'animal. L est la fumée, o les roues et la chaudière, m les pistons, t le témoin de la vitesse, comme dans " auto " à la manière d'un poteau télégraphique, ou encore la bielle, v est le levier, i le sifflet, e la boucle d'accrochage et le souligné est le rail !

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Hélène le Mar 5 Mai - 17:16

Charles Cros ( 1842 - 1888 ) est un poète et inventeur français. Si une Académie porte aujourd'hui son nom, ses vers ne furent pas connus durant son existence, à la différence de ses monologues qu'il récitait dans les cabarets...



Ce poème est extrait du recueil "le coffret de santal" composé en 1873


100. Tableau

Enclavé dans les rails, engraissé de scories,
Leur petit potager plaît à mes rêveries.
Le père est aiguilleur à la gare de Lyon.
Il fait honnêtement et sans rébellion
Son dur métier. Sa femme, hélas! qui serait blonde,
Sans le sombre glacis du charbon, le seconde.
Leur enfant, ange rose éclos dans cet enfer
Fait des petits châteaux avec du mâchefer.
A quinze ans il vendra des journaux, des cigares:
Peut-être le bonheur n'est-il que dans les gares!



Pour ceux qui voudraient découvrir ses poèmes...

http://www.florilege.free.fr/florilege/cros/

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Vagabondurail le Mar 5 Mai - 22:53

Hélène a écrit:Jack London ( 1876 -1916) écrivain américain a écrit L'appel sauvage, Croc-blanc et plus de cinquante autres nouvelles et romans connus. Il fut un des premiers Américains à faire fortune dans la littérature.

The road ( Le Vagabond du Rail ) est certes moins connu en France que ses livres sur le Grand Nord




Mille fois ma chère Hélène... Wink


Amicalement,
Daniel

- P.S. : Je ne l'ai toujours pas trouvé chez les bouquinistes que je fréquente... Je crois que je vais finir par le commander !
avatar
Vagabondurail

Masculin Nombre de messages : 399
Age : 53
Localisation : Bègles (33) Tavaux (39)
Emploi/loisirs : Régisseur de résidence dans une cité cheminote le jour; vagabondages ferroviares la nuit...
Humeur : rêveuse, changeante, vagabonde...
Date d'inscription : 03/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Hélène le Mar 5 Mai - 23:00

Je t'avoue que je ne l'ai jamais vu, il doit être peu diffusé...

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Hélène le Jeu 7 Mai - 19:45

Jules Laforgue (1860 - 1887) poète français, jouait avec les mots, en inventait souvent . Il refusait toute règle de forme pour l’écriture de ses vers. Ses écrits sont empreints de son mal de vivre et de la recherche vaine de l’évasion.


Gare au bord de la mer

On ne voyait pas la mer, par ce temps d'embruns,
Mais on l’entendait maudire son existence,
« Oh! beuglait-elle, qu'il fût seulement Quelqu'Un! »....
Et elle vous brisait maint bateau pas-de-chance.
Et, ne pouvant mordre le steamer, les autans
Mettaient nos beaux panaches de fumée en loques!
Et l'Homme renvoyait ses comptes à des temps
Plus clairs, sifflotant : « Cet univers se moque,

« Il raille! Et qu'il me dise où l'on voit Mon Pareil!
« Allez, boudez, chez vos parades sidérales,
« Infini! Un temps viendra que l'Homme, fou d'éveil,
« Fera pour les Pays Terre-à-Terre ses malles !

« Il crut à l’Idéal! Ah! milieux détraquants
« Et bazars d'oripeaux! Si c'était à refaire,
« Chers madrépores, comme on ficherait le camp
« Chez vous! Oh! même vers la Période Glaciaire!....

« Mais l’Infini est là, gare de trains ratés,
« Où les gens, aveuglés de signaux, s'apitoient
« Sur le sanglot des convois, et vont se hâter
« Tout à l'heure! et crever en travers de la voie.....

« - Un fin sourire (tel ce triangle d'oiseaux
« D'exil sur ce ciel gris!) peut traverser mes heures;
« Je dirai : passe, oh! va, ne fais pas de vieux os
« Par ici, mais vide au plus tôt cette demeure... »

Car la vie est partout la même. On ne sait rien!
Mais c'est la Gare! et faut chauffer qui pour les fêtes
Futures, qui pour les soi-disant temps anciens.
Oh! file ton rouet, et prie et reste honnête.


***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par videolf le Jeu 7 Mai - 23:43

Bonsoir Hélène,

Je découvre ce poète et la première chose qui m'a frappé, c'est l'âge auquel il a disparu. J'ai fait une recherche auprès de M. Google qui m'a confirmé ce fait. J'ai cru un instant à une coquille...

Hélène a écrit:Jules Laforgue (1860 - 1887) poète français, jouait avec les mots, en inventait souvent . Il refusait toute règle de forme pour l’écriture de ses vers.



Pour ce qui est de son style, je ne suis pas foncièrement dedans. J'ai eu du mal à le lire...Par contre, il me semble qu'il utilise quand même les rimes donc de là à dire qu'il refusait tout règle d'écriture, il y a un pas que je ne saurais franchir.


A+lbert
avatar
videolf

Masculin Nombre de messages : 1610
Age : 68
Localisation : Lons le Saunier 39
Emploi/loisirs : Retraité aimant les trains...
Humeur : D'humeur noire devant la c....rie, sinon ça va...
Date d'inscription : 11/12/2008

http://apnendelire.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Hélène le Ven 8 Mai - 0:04

Moi aussi Albert, je trouve ces poèmes difficiles à lire mot à mot mais quand on avance, l'ambiance restituée, elle est bien là je trouve...Quant aux rimes, elles sont très libres quand même...

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Hélène le Ven 8 Mai - 7:54

Quant à sa mort, il est mort à 27 ans de phtisie...Il y a , dieu merci pour les générations qui les liront, , des talents précoces...ou parfois la qualité des oeuvres a été telle qu'elle remplace la quantité et survit à travers les siècles...

Souvent on entend les gens soupirer "quel dommage qu'il soit mort si tôt, çà nous a privé de tout ce que son génie aurait pu faire..." C'est raisonner, je trouve, comme si la vie d'un homme était linéaire et sans évolution...Qui peut dire que la personne aurait été aussi flamboyante toute sa vie ?...Le meilleur exemple en est Rimbaud et son envie soudaine de se taire à 21 ans...Alors que d'autres auront besoin de toute une vie pour arriver à maturité à une oeuvre majeure...

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Vagabondurail le Ven 8 Mai - 10:28

Bonjour,

Nul n'est besoin d'avoir une longue vie pour développer du talent. Hélène a cité Rimbaud. Dans un tout autre registre j'évoquerai Mozart...


Amicalement,
Daniel
avatar
Vagabondurail

Masculin Nombre de messages : 399
Age : 53
Localisation : Bègles (33) Tavaux (39)
Emploi/loisirs : Régisseur de résidence dans une cité cheminote le jour; vagabondages ferroviares la nuit...
Humeur : rêveuse, changeante, vagabonde...
Date d'inscription : 03/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Hélène le Ven 8 Mai - 10:43

Ce n'est que trop vrai Daniel... Mais, en musique, on pourrait aussi parler de Beethoven, du travail de toute sa vie et une de ses oeuvres majeures, sa 9ème Symphonie composée en 1824, 3 ans avant sa mort à 67 ans...A chacun son cheminement...

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Vagabondurail le Ven 8 Mai - 10:55

Et combien d'autres, encore !

Zola, par exemple... Je recherche désespérément dans le fouilli de mes livres et ce depuis que je suis inscrit sur ton forum, Hélène,
"La Bête Humaine", une oeuvre fantastique et tellement appropriée !!... study


Amicalement,
Daniel
avatar
Vagabondurail

Masculin Nombre de messages : 399
Age : 53
Localisation : Bègles (33) Tavaux (39)
Emploi/loisirs : Régisseur de résidence dans une cité cheminote le jour; vagabondages ferroviares la nuit...
Humeur : rêveuse, changeante, vagabonde...
Date d'inscription : 03/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Hélène le Ven 8 Mai - 11:16

Si çà peut t'aider Daniel et que çà ne te dérange pas de lire sur ton ordinateur, tu trouveras ce livre ( et bien d'autres) ici... Wink

http://www.gutenberg.org/browse/authors/z

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Vagabondurail le Ven 8 Mai - 13:10

YESSS !!! tout plein, Hélène !

Grand lecteur, je ne me suis encore jamais lancé dans ce style d'exercice, sur l'ordinateur...
Mais là, puisque l'occasion m'est offerte, j'y cours ! study


Amicalement,
Daniel
avatar
Vagabondurail

Masculin Nombre de messages : 399
Age : 53
Localisation : Bègles (33) Tavaux (39)
Emploi/loisirs : Régisseur de résidence dans une cité cheminote le jour; vagabondages ferroviares la nuit...
Humeur : rêveuse, changeante, vagabonde...
Date d'inscription : 03/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Hélène le Mar 12 Mai - 17:30

Tout le monde connaît les romans de Jules Verne ( 1828 -1905 ) et son imagination mise au service de nombreuses aventures ne pouvait que parler aussi de trains...

Ceci dit, j'avoue préférer les films tirés de ses oeuvres à celles-ci, parce que j'ai toujours trouvé ( et comme d'habitude mes commentaires n'engagent que moi) son style ennuyeux à mourir...

Plutôt que ces romans tant connus voici un livre qui l'est beaucoup moins...



Claudius Bombarnac paru en 1892.


Claudius Bombarnac est un journaliste français attaché au XXe siècle et qui traverse la Russie et la Chine à bord du train Transasiatique. Il cherche désespérément des sujets d'articles pour son journal mais trouve sans grand intérêt ses compagnons de voyage, qui, pour dire vrai, sont plutôt ridicules et à peine esquissés par l'auteur. Il ne se passe pas grand-chose dans ce roman, et ce qui pourrait amener des rebondissements est expédié en quelques pages. Claudius Bombarnac, d'ailleurs, fait un étrange journaliste, qui prend ses informations dans les guides de voyages. Le récit est narré au je, ce qui n'est pas fréquent chez Jules Verne.



(...)
Le train est déjà formé en gare. Il se compose de wagons de première et de seconde classe, d'un wagon-restaurant et de deux fourgons de bagages. ces wagons sont peints en couleur claire, -excellente précaution contre la chaleur et contre le froid.- ...
Ces wagons, d'un usage très commode, sont réunis l'un à l'autre par des passerelles, suivant le système américain. Au lieu d'être chambré dans un compartiment, le voyageur peut circuler sur tout la longueur du train. Un couloir est ménagé entre
les sièges capitonnés et il aboutit aux plate-formes de l'avant et de l'arrière de chaque wagon, sur lesquelles sont jetées les passerelles. Cette facilité de communication dont profitent les agents de la Compagnie, assure la sécurité du train.

Le nôtre comprend une locomotive, avec boggie porté par quatre petites roues, ce qui lui permet de suivre des courbes plus resserrées, un tender avec réservoir d'eau et de combustible, un fourgon de tête, trois wagons de premières à vingt-quatre places chacun, un wagon-restaurant avec office et cuisine, quatre wagons de secondes et un fourgon de queue, - en tout, douze voitures, en comptant la locomotive et son tender. (...)



Et pour ceux qui souhaiteraient le lire en ligne biblio.quebec



***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Hélène le Ven 15 Mai - 17:16

Du Jules Verne très connu ..."Le Tour du Monde en quatre-vingts jours"

(...)
À onze heures, on entrait dans le Nebraska, on passait près du Sedgwick, et l'on touchait à Julesburgh, place sur la branche sud de Platte River. C'est à ce point que se fit I'inauguration de l'Union Pacific Road,le 23 octobre 1867, et dont l'ingénieur en chef fut le général J.M. Dodge. La s'arrêtèrent les deux puissantes locomotives, remorquant les neuf wagons des invités, au nombre desquels figurait le vice-président, Mr. Thomas C. Durant ; là retentirent les acclamations, là, les Sioux et les Pawnees donnèrent le spectacle d'une petite guerre indienne ; là, les feux d'artifice éclatèrent ; là, enfin, se publia, au moyen d'une imprimerie portative le premier numéro du journal Railway Pioneer. Ainsi fut célébrée l'inauguration de ce grand chemin de fer, instrument de progrès et de civilisation, jeté à travers le désert et destiné à relier entre elles des villes et des cités qui n'existaient pas encore. Le sifflet de la locomotive, plus puissant que la lyre d'Amphion, allait bientôt les faire surgir du sol américain. (...)


(...)
Passepartout, réveillé, regardait, et ne pouvait croire qu'il traversait le pays des indous dans un train du Great Peninsular Railway. Cela lui paraissait invraisemblable. Et cependant rien de plus réel! La locomotive, dirigée par le bras d'un mécanicien anglais et chauffée de houille anglaise, lançait sa fumée sur les plantations de cotonniers, de caféiers, de muscadiers, de girofliers, de poivriers rouges. La vapeur se contournait en spirales autour des groupes de palmiers, entre lesquels apparaissaient de pittoresques bungalows, quelques viharis, sortes de monastères abandonnés, et des temples merveilleux qu'enrichissait l'inépuisable ornementation de l'architecture indienne. Puis, d'immenses étendues de terrain se dessinaient à perte de vue, des jungles où ne manquaient ni les serpents ni les tigres qu'épouvantaient les hennissements du train, et enfin, les forêts, fendues par le tracé de la voie, encore hantées d'éléphants, qui, d'un oeil pensif, regardaient paser le convoi échevelé. (...)

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le train à travers les textes...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum