Textes improvisés autour du train...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Textes improvisés autour du train...

Message par Hélène le Ven 19 Juin - 9:14

Photo v.marc








Passé
Abandonné
Toisé
Ringard
Inutile
Méprisé
Oublié
Incompris
N
Enterré



Le reniement du passé est une funeste attitude. Et pour lutter contre le présent et créer de l'avenir, le passé est souvent l'arme la plus efficace. ( Julien Green )

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes improvisés autour du train...

Message par Hélène le Mar 23 Juin - 10:37



Allez...Un peu de légèreté...Je me suis amusée avec l'en-tête du forum... Laughing

Continuer à avancer
Croire en l'avenir pour ne jamais désespérer
7 vies comme les chats
1 coeur pour tout comprendre
0ublier le gris pour garder le meilleur
0ser faire de ses rêves une réalité


Ce sont les règles d'une nouvelle Confrérie...Cool Comment , vous ne la connaissez pas ? 'Rolling Eyes'

Celle des I.R.F.P.F... Les " Incorrigibles Rêveurs du Forum Philo-Ferroviaire "

Oui, je Arrow à la maternelle.. Laughing

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes improvisés autour du train...

Message par Hélène le Mer 9 Déc - 15:34

Photo d'Albert




Bouteille à la mer pour une locomotive de rêve....


Je suis une machine mythique...en train de mourir dans l'indifférence générale...

Que je me présente d'abord... Je suis la CC 7002.

Beaucoup ignorent tout de moi. Je suis née en 1949 et sortie des usines d'Alsthom . Je suis un prototype...C'est à dire que de ma modeste personne et de la CC 7001 , hélas déjà morte, est sortie une descendance... brillante...

Nous avons donné naissance à une lignée prestigieuse, la série des CC 7100.
Ce qu'elles ont fait ? Tant de choses ...Des tâches les plus humbles et des longs trains de fret qu'elles n'ont jamais failli à tirer...aux plus prestigieuses réussites...

Si vous les aviez vues, en tête du Mistral, ce train de luxe qui, tout comme le Train Bleu, menait les riches voyageurs sur la côte d'Azur...Et à l'heure où l'on s'extasie devant les records du TGV, c'est encore l'une des miennes, la CC 7121 qui battit le record mondial de vitesse en 1954...

243 km/h en 1954...Cà ne vous laisse pas rêveur, vous ? ...C'était l'après-guerre... Combien d'imaginations se sont alors enflammées devant cette vision d'une France soudain retrouvée et de ses promesses d' un avenir de richesse et de progrès?... Record d'ailleurs à nouveau battu l'année suivante...par une autre de mes filles, la CC 7107..

Si vous aviez vu les personnalités politiques se presser pour les admirer et leur remettre, à l'instar des plus grands transatlantiques, la plus belles des récompenses, le Ruban Bleu... Les journalistes nous encensaient, les maisons de couture nous prenaient pour décor de leurs défilés comme d'autres aujourd'hui, le Louvre...

Je suis leur mère à toutes...J'ai les yeux qui brillent en y pensant...Tant sont mortes déjà, si peu ont été préservées...Moi je suis toujours là...Mais qui le sait ?... Et pour combien de temps ?

Si certaines existent encore aujourd'hui , c'est grâce à la volonté de quelques-uns, que nous avons tant fait rêver et qui se sont battus pour nous préserver...Eux nous aimaient vraiment...

Seulement ...aujourd'hui je suis seule...Et j'agonise doucement sous la rotonde d'Ambérieu, en attente d'un lieu où l'on voudrait bien de moi...

Les associations qui se battent pour sauver mes semblables n'ont pas d'argent , connaissent tant de difficultés pour assurer leur survie...et ont déjà bien assez à faire avec les locomotives qu'elles ont sauvegardées...



Alors qui pourrait m'aider ?...



Les amoureux du chemin de fer ?... Je souris quand j'en vois certains qui se pressent pour photographier les beaux trains en ligne, ces longs serpents que j'ai moi-même un jour tirés, mettant des souvenirs inoubliables dans la tête des mécanos qui ont eu le privilège de me conduire... Je ne les intéresse pas puisque je ne mène plus un de ces trains "vivants" , qu'ils vont pouvoir immortaliser pour la postérité...Quand la photo prend le pas sur le réel... D'autres préfèrent admirer ou critiquer longuement ma reproduction en modélisme...

Tous ceux-là n'oublieront pas de verser une larme de crocodile le jour où je serai ferraillée...

Mes vrais admirateurs , eux, se taisent, malheureux ... ils se sentent désarmés...



On parle aujourd'hui de patrimoine vivant, de sauvegarde de nos richesses historiques, de fierté de la France...Je suis LE DERNIER PROTOTYPE DE LIGNE existant...

Et j'agonise...en me disant que demain peut-être on viendra me chercher pour me découper, et tout sera fini dans le silence assourdissant d'indifférence et d'oubli, qui accompagne les condamnés...

Aujourd'hui, je vous écris pour vous dire simplement : Vous allez laisser faire çà ?


Je vois bien que vous vous demandez comment je peux , moi une simple machine vous écrire ? C'est l'histoire d'un amour...

Comme dans notre monde survivent encore de doux dingues et de dangereux idéalistes , il y a une fille qui un jour, en découvrant ma photo, est tombée amoureuse de moi... et c'est elle qui tient la plume grâce à laquelle je vous dis aujourd'hui mon désespoir et mon refus d'accepter ce triste sort...

Elle a des milliers d'idées dans la tête, elle... Elle est convaincue que l'argent, on peut aller le chercher grâce au mécénat...Que les bonnes volontés ne demandent qu'à être fédérées pour se retrousser les manches et s'occuper de moi...Elle veut bien prêter son brin de plume autant de fois qu'il le faudra, pour plaider ma cause, monter les dossiers , obtenir les autorisations qui me donneront le droit d' enfin revivre...

Et depuis une certaine publicité pour un parfum Chanel avec Audrey Tautou qui mettait en scène ma cousine , une superbe BB 25000, elle rêve d'un sort semblable pour moi...

Moi qui ai tant fait pour cette image d'une France prestigieuse et élégante, comme je serais à ma place dans une pub similaire... Et comme je serais belle...

Et elle est tellement sûre que c'est possible...Elle y croit... avec tant de naïve volonté...que j'en aurais presque les larmes aux yeux...Mais non, une machine çà ne pleure pas...C'est juste la pluie qui me mouille parfois...

Mais...elle est seule et c'est une inconnue dans ce milieu...Alors qui la prendra au sérieux ?...

D'où cette lettre aujourd'hui...De la magie du hasard naissent parfois les rencontres...

Et puisque c'est la période de Noël...Je veux croire qu'un jour , je serai à nouveau sur les rails, sous le regard des tout-petits qui eux, savent encore, mais oui, rêver devant les trains... et pour le plaisir des plus grands qui se diront , en cachant une émotion mal-venue...

Oui , la richesse de la France, c'est çà ...Tout ce savoir- bien faire que des petites mains ont su un jour construire au nom du progrès...et que d'autres ont eu la générosité de conserver, pour en témoigner...


S'il vous plait...aidez-moi...




Lien vers un sujet qui en parle sur ce forum... ICI


Dernière édition par Hélène le Mer 18 Mai - 9:00, édité 1 fois

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes improvisés autour du train...

Message par videolf le Mer 9 Déc - 21:15

Quel plaidoyer pour une résurrection...
Las, s'il n'était que de bonne volonté passe encore. Mais que dire de ce qui manque le plus ? A savoir l'argent. Le mécénat? Allons, vous n'y croyez pas chère Madame. Si cela avez dû être fait cela serait déjà fait. Mon passé n'intéresse personne, je sombre dans l'oubli comme d'autres avant moi et sûrement d'autres après. Bien sûr certains parlent de sauver des cousines : BB9200, CC72000, et j'en passe.
Mais au delà de l'effet d'annonce, de la larme à l'œil du dernier voyage, que reste-t-il? Baroncourt, Culoz etc...Même jusque là, des photos décrivent notre agonie...
Moi j'ai la chance d'être encore là. Rejointe par les amis de l'APFMS qui occupent à présent les locaux, j'ai peut être une chance de survie mais ils ont déjà tant à faire...

Merci Madame d'avoir pris la peine de me confier des sentiments. Mais mon âme est morte. De croire je ne puis plus, de survivre peut être. Je n'appartiens plus à personne, c'est-à-dire à tout le monde. Et peut être quelque part à ceux qui ont pris la peine de m'immortaliser d'une manière ou d'une autre. Alors merci à vous pour ces quelques instants où je suis sortie de l'ombre...

Je retourne sur cette voie dans cette rotonde où devant moi se situe le pont tournant. Un pont qui signifie par certain côté la vie mais d'un autre la mort. Je ne puis plus choisir. D'autres le feront pour moi et je respecte déjà ce choix car je suis sûr qu'ils auront fait le bon choix.

Ce n'est encore qu'un au revoir. Du moins je veux le croire. Et si d'aventure c'était un adieu...

A+lbert
avatar
videolf

Masculin Nombre de messages : 1610
Age : 68
Localisation : Lons le Saunier 39
Emploi/loisirs : Retraité aimant les trains...
Humeur : D'humeur noire devant la c....rie, sinon ça va...
Date d'inscription : 11/12/2008

http://apnendelire.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes improvisés autour du train...

Message par Hélène le Mer 9 Déc - 21:49

Merci Albert pour ce joli texte...Oui, c'est toi qui as raison, je ne suis qu'une affreuse idéaliste qui pense toujours que les rêves et ce à quoi l'on croit , on doit tout faire pour les réaliser... Mais le monde n'est pas comme çà et les gens non plus et il faut parfois, hommes ou machine savoir boire la coupe jusqu'à la lie, jusqu'à la mort en l'occurrence, parce que je doute effectivement, qu'elle ait une autre fin que la nôtre, à part dans les discours des brasseurs de vent...
Triste monde...

PS Mais pour le mécénat, je suis convaincue qu'il y a d'autres pistes que les classiques...

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes improvisés autour du train...

Message par Hélène le Mer 18 Mai - 9:05





Arrêt...départ... Entre les deux, une gare anonyme, familière parfois...Quelques bribes de vie , une main aperçue , un sourire fugitif, et déjà l'on pense à l'après, l'esprit tendu vers le but du voyage, un peu distrait...

On se dit un instant que l'on pourrait descendre là, recommencer sa vie parmi ces inconnus qui se pressent vers un chez eux que l'on cherche à imaginer...On joue à se faire peur, on joue à s'évader...Et comme pour un enfant inquiet, notre main vient caresser le cuir tendre de la valise, toute proche.. Ouf , elle est bien là...On n'est bien qu'un voyageur en transit...

On se penche vers l'avant, on s'agite ...Mais pourquoi ce train ne redémarre-t-il pas ? ....Toutes ces minutes déjà précieusement décomptées...

Cette gare est déserte et on se sent abandonné... De la foule, du bruit , s'il vous plaît...Ne laissez pas les souvenirs m'assaillir, ne coupez pas ce trajet rectiligne vers le connu de ma vie, l'après..toujours l'après... Courir, courir , non, ne pas s'arrêter...Que voulez vous me faire regarder par cette fenêtre poussiéreuse? Un quai gris, une ville sans vie ?...
Moi , je n'y vois qu'un reflet, celui d'un homme mal rasé dont le regard cherche désespérément l'avenir...

Toujours pas le bruit salvateur des portières fermées ?...Mais pourquoi ? C'est inadmissible , il n'y a plus personne sur ce quai, je vous dis...Et l'angoisse commence à monter... Et si une panne ? Si retardé ?..Les rendez-vous annulés, les projets compromis...Non, non , c'est impossible, on ne dérange pas une vie si bien programmée... Pas question d'accepter ça, il y aura les cris, les insultes, le remboursement exigé...L'esprit tourne à plein régime , recadre tout vite fait...

Bon dieu , mais pourquoi je m'excite comme ça ? ...Pourquoi cette raie de sueur soudain dans mon dos ?...ma chemise va être bonne à changer ...Qu'est ce qui m'arrive là ? Je n'ai qu'à téléphoner, expliquer, décaler...refaire la grille du canevas de ma vie minutée...C'est aussi simple que ça... Pourquoi je suis en train de paniquer comme ça ?...

S'il vous plaît...Redémarrez...Je veux bien faire n'importe quoi, payer un supplément, mais faîtes repartir ce fichu train... Je ne peux pas rester là..Regardez la mousse qui bouffe ces rails et ces quais, respirez ce désert, ici la vie s'est arrêtée...Et ce ciel qui me plombe... Au secours, sortez -moi de là, mon mental a déraillé, il a quitté sa vie bien huilée...

Se calmer, rester impassible ,l'air vaguement ennuyé, avant que les autres ne me jettent des regards inquiets... Déjà, ce gamin qui me fixe là...Il veut ma photo, ce mouflet ?...

Respirer...Me concentrer sur tout ce qui règle si parfaitement les méandres de ma vie, cet agenda qui a, au fil des ans remplacé...remplacé quoi ? Mais qu'est-ce-que je suis en train de dire là ?... Penser à ceux qui m'attendent là-bas...Non...mon dieu surtout pas, pas à ces gens-là... Regarder dans le rétroviseur alors, vite l'image rassurante de ma famille... ce cliché technicolor...mais pourquoi les couleurs se fanent comme ça ?...C'est dans quelle poche que j'ai foutu mon Prozac déjà ?...

Ca y est, non, je ne rêve pas, ça y est....Ouf, oui, le train s'est enfin ébranlé, il s'en va...

Mais qu'est ce que je fais sur ce quai ? Et pourquoi je souris comme ça ? ...







***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes improvisés autour du train...

Message par videolf le Jeu 19 Mai - 0:20

Je n'ai pas de photo pour illustrer ce qui va suivre, car c'est le texte d'Hélène qui m'a inspiré.
Réalité ou fiction? Je vous laisse le choix. Mais gageons que cette situation a bien dû se répéter plus d'une fois... Place au texte :

"Il avait pris son billet au distributeur automatique, sans trop regarder la destination. Peu lui importait. Il fuyait, non pas une turpitude ou une vilenie, mais il fuyait celle qu'il aimait . Un paradoxe.

Pour tout bagage, un sac jeté sur l'épaule avec quelques vêtements emportés à la hâte. La hâte de partir, de quitter cette ville et celle qu'il ne voulait pas aimer malgré ses demandes à elle. Tout autour de lui, des gens qui s'agitent, se pressent, entrent et sortent du passage souterrain.

Puis il faut descendre les marches de ce passage pour rejoindre le quai d'en face, et ce train qui attend sa montée, pour l'emmener là-bas vers l'inconnu. Il a l'impression de se jeter dans la gueule du lion, à moins que ce ne soit Jonas avalé par la baleine. Mais quelle idée lui a pris de vouloir tout quitter, alors que le bonheur lui tendait les bras? Il arrive sur le quai, évite quelques chariots abandonnés, des couples qui s'enlacent se jurant fidélité. La voiture 21, la voiture 22 peu importe, il n'a pas de réservation dans ce train qui va partir quelque part...

Cette locomotive en tête, l'emmènera-t-elle vers une destinée meilleure? Pour la première fois depuis plusieurs heures, depuis qu'elle lui a demandé de l'épouser, il vient de prendre le temps de s'arrêter et de réfléchir, le sac jeté à ces pieds.

Simone, la voix du haut parleur, vient d'annoncer le prochain départ du train, elle a égrené les noms des gares desservies et le terminus. Tout cela a résonné dans sa tête sans déclencher une joie particulière, ou raviver un quelconque souvenir!

Quelqu'un, une femme ou un homme, il ne sait même pas, vient de passer à sa hauteur, maugréant contre le manque d'indication sur le quai. Il se dit en lui-même que celle-là ou celui-là, n'avait qu'à regarder le tableau des départs. A cette remarque, il a souri. Il y avait bien longtemps...depuis l'instant juste avant qu'elle ne lui demande de vivre leurs vies à deux.

L'instant du départ se précise. Ceux qui partent, sont montés à bord des voitures, ceux qui restent, sont devant les portes, d'autres jettent un dernier regard au travers des vitres sales cherchant désespérément la silhouette du voyageur qui s'en va.

Vivre à deux, c'est vraiment si terrible? Cela mérite-t-il une fuite comme celle-ci, qu'il n'a même pas orchestrée? L'espace d'un instant, il revoit son visage, entend son rire, revit leur dernier baiser...

Il a repris son sac. Ses pas le guident vers le marchepied. Son pied gauche se porte vers la première marche. Sa main a agrippé la barre. Le contact avec celle-ci est froid, désagréable, il la retire aussitôt. Son regard se porte à droite et à gauche. Là-bas, un homme en tenue et casquette agite un drôle de bâton blanc et vert. Puis comme dans un rêve, il entend un coup de sifflet modulé par cet homme. Inconsciemment, il a reposé son pied sur le quai, puis a fait quelques pas en arrière. Devant ses yeux qui ne regardaient pas, le train s'est ébranlé, a pris de la vitesse, refermant ses portes dans un léger chuintement suivi d'un claquement, celui des marchepieds qui se rabattent. Des bras s'agitent. Certains accompagnent tant qu'ils peuvent le convoi qui s'éloigne.

Il n'a pas bougé, son sac à la main, le regard rivé sur une affiche sur le quai en face, vantant une marque de robes de mariée. Il venait de trouver sa voie, celle du bonheur".


A+lbert

avatar
videolf

Masculin Nombre de messages : 1610
Age : 68
Localisation : Lons le Saunier 39
Emploi/loisirs : Retraité aimant les trains...
Humeur : D'humeur noire devant la c....rie, sinon ça va...
Date d'inscription : 11/12/2008

http://apnendelire.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes improvisés autour du train...

Message par Hélène le Jeu 19 Mai - 7:41

Bonjour,

Ce que je veux noter, c'est comme c'est fascinant ce que le train peut stimuler l'imaginaire...La gare, les départs , les arrivées...
Personnellement devant une de ces photos , mille histoires me passent par la tête Smile ...Alors que l'avion, beaucoup moins et la voiture pas du tout...Mais peut-être est-ce aussi une question de génération ?...De celles où le train a joué le rôle des grands départs...Dans ce cas-là "on prenait " le train...De celles nourries par les lectures des grands voyages en trains aussi... Pas sûre du tout que ce soit le cas chez les jeunes ...

Quoi qu'il en soit, le forum philo-ferroviaire devrait se lancer dans un ouvrage collectif, photos et textes réunis... Laughing Je suis étonnée d'ailleurs que les revues ferroviaires n'aient pas eu cette idée là pour un de leurs numéros...Mais peut-être est-ce arrivé? Je l'ignore...
Sans compter que c'est le genre de numéro qui ouvrirait ce monde là au grand public...Pendant qu'il lit l'histoire , il découvrirait la photo... A condition que le texte soit accessible à tous et non bourré de références techniques compréhensibles des seuls initiés ( ça me rappelle une discussion d'Images &Trains sur les textes des reportages ) ...
Mais bon, j'ai aussi compris que ce monde là , malgré une plainte récurrente sur la baisse de ses adeptes, se fichait pas mal dans sa majorité de s'ouvrir à d'autres lectorats... clown

N'empêche que pour ceux qui, à titre personnel , réalisent un album-photo numérique et le font imprimer pour leur plaisir ou pour l'offrir à leurs proches ( je trouve super cette possibilité qui se développe ) pensez-y... Faire de vos photos l'objet d'une histoire, leur donne soudain un autre regard, plus accessible aux non amoureux de ferroviaire de votre entourage, mais qui apprécient les belles photos... de trains aussi...


***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes improvisés autour du train...

Message par Hélène le Jeu 19 Mai - 17:48

Ce matin , je parlais des trains et des gares qui stimulent l'imaginaire... et je viens de tomber sur cette vidéo qui l'illustre de très belle façon... http://vimeo.com/4134887

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes improvisés autour du train...

Message par videolf le Jeu 19 Mai - 18:39

Bonjour Hélène,
Merci pour ce lien et cette vidéo. Je vais me permettre de donner mon modeste avis.
Cette vidéo est magnifiquement bien réalisée et elle montre bien combien les gares marquent les gens, les sentiments qu'elles suscitent. Je suis donc d'accord avec toi. Mais ici la vidéo seule ne se suffit pas. Elle n'est que le prétexte à accompagner ce texte dit par cette jeune fille. Seulement voilà, les mots à mon sens, devraient prendre ici plus de place que l'image. Ce texte est très beau mais il m'a fallu faire un effort pour l'écouter, mon esprit étant en partie accaparé par l'image.
Enfin le principal, c'est que les deux se complètent, prouvant par là que l'imaginaire ferroviaire est très fort.

A+lbert
avatar
videolf

Masculin Nombre de messages : 1610
Age : 68
Localisation : Lons le Saunier 39
Emploi/loisirs : Retraité aimant les trains...
Humeur : D'humeur noire devant la c....rie, sinon ça va...
Date d'inscription : 11/12/2008

http://apnendelire.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes improvisés autour du train...

Message par Hélène le Jeu 19 Mai - 18:48

re Albert,

C'est curieux la perception... Laughing J'étais toute dans les mots et il m'a fallu la regarder une seconde fois pour prêter plus attention aux images...Comme quoi, il faut que je me résigne, je serai toujours dans les mots avant les photos... Rolling Eyes clown

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes improvisés autour du train...

Message par videolf le Mer 25 Mai - 19:51

Bonsoir,

Suite au conte zen d'Hélène, j'ai imaginé vite fait, un peu conte moraliste sans prétention...
--------------------------
Le petit signal


Le petit signal, s'ennuyait ferme le long de sa voie ferrée. Voilà belle lurette qu'une circulation ne s'y était engagée. Le dernier train de voyageurs remontait au temps des locomotives à vapeur, de celles qui lancent des grands panaches dans le ciel, à vous cacher le soleil pendant quelques instants.

D'un coup, il se remémora l'odeur âcre qui s'échappait de la cheminée. Il préférait nettement quand la fumée était blanche. Elle était plus humide, il y a avait de la vapeur. Elle prenait le temps de se dissiper dans l'air.

Que ce temps était révolu...bien loin maintenant. Il avait connu aussi par la suite, ces drôles de machines qui faisaient un bruit pas possible, dans leurs formes parallélépipédiques et qui lâchaient des nuages noirs. Il y avait eu des grandes, des plus petites, qui tiraient ce qu'on appelait à l'époque des trains de marchandises....

Aujourd'hui, cela était terminé. Pourtant, il avait toujours une mission, assurer la sécurité de cette voie unique qui ne voyait plus passer de trains. Même le wagon désherbeur avait dû partir à la retraite, car l'herbe commençait à envahir sérieusement le ballast. Aussi loin que ses feux pouvaient voir, il ne distinguait plus les traverses, bien sèches elles aussi, usées par les conditions climatiques.

Malgré tout, il gardait un feu vert pour signaler que la voie était libre pour un éventuel convoi, et bien sûr le feu rouge, interdisant le passage au cas où. Il ne savait d'ailleurs même plus si le rouge pouvait encore fonctionner...bloqué qu'il était sur le vert !

Puis un jour, il vit venir vers un garçonnet, d'une dizaine d'années. Il jouait sur la voie, sautant d'une traverse à l'autre ou avançant à cloche-pied sur un rail. Puis le garçon aperçut le signal. Visiblement, c'était la première qu'il s'aventurait dans ces lieux. Il se bloqua net, un jambe en suspens. Le signal fut tout heureux de voir une présence en ces lieux. Il y avait tellement longtemps qu'il n'avait pas eu de visite. Il décida de lui faire un clin d'oeil. Et pour un signal, c'est facile, un coup vert, un coup rouge. Hop, Hop, Hop. A chaque changement de couleurs, le garçon s'abaissait ou se relevait. Au rouge, il s'accroupissait, au vert il se relevait. Ils se mirent à jouer ainsi pendant de longues minutes. Le signal regretta de ne plus avoir ces palettes qui montaient et descendaient. Pour jouer c'était mieux. Mais il fut aussi heureux de s'apercevoir que le rouge fonctionnait toujours.

Puis tout à coup, un roulement sourd se fit entendre, qui approchait, qui grimpait vers lui, vers le gamin. Celui-ci, tout à son jeu, ne fit pas attention à ce bruit étrange qui prenait de l'ampleur. Il faut dire que depuis le temps que des bruits comme cela avaient déserté les lieux...

Pour le signal, passé l'instant de panique, après avoir imaginé ce qui allait immanquablement se produire, il fallait réagir. Malheureusement, il ne savait plus où était le rouge par rapport au vert. Il avait tellement alterné l'allumage des cibles... Puis il eut une illumination, il s'arrêta de cligner des feux. Le petit garçon s'accroupit. Il se souvint alors du jeu avec l'enfant. Oui c'était cela, au vert il sautait, au rouge il se baissait. Il décida de rester sur cette cible dont il ne voyait pas la couleur, espérant qu'il s'agissait du rouge, et que le garçon n'avait pas changé d'avis pour son jeu. Le train s'approchait. A présent, il était visible au bout de la ligne droite. Mais notre petit bonhomme était toujours aussi inconscient du danger, attendant que le feu présente une autre couleur pour changer de position.

Pour le signal, la situation était inconfortable. Il n'osait plus actionner ses feux, s'en remettant au jugement du petit garçon. Alors il entendit un crissement de freins, la masse métallique ralentit et vint mourir à quelques mètres du garçon. Le mécanicien descendit de sa machine, s'approcha de lui, qui n'avait pas bougé. De sa grosse voix, il le sermonna vertement, lui rappelant ou lui apprenant que ce n'était pas un terrain de jeu. Puis le garnement détalla à toutes jambes, laissant pantois le mécanicien, les yeux rivés sur le feu rouge, et se demandant encore, tout en se grattant le haut du crâne, pourquoi ce satané feu avait été rouge... et le signal se garda bien de lui adresser un clin d'œil...

---------------------------

Petit conte à méditer...car tous les signaux ne sont pas aussi joueurs !

A+lbert
avatar
videolf

Masculin Nombre de messages : 1610
Age : 68
Localisation : Lons le Saunier 39
Emploi/loisirs : Retraité aimant les trains...
Humeur : D'humeur noire devant la c....rie, sinon ça va...
Date d'inscription : 11/12/2008

http://apnendelire.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes improvisés autour du train...

Message par Hélène le Mer 25 Mai - 20:56

Bonsoir Albert,

Très jolie histoire... Wink

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes improvisés autour du train...

Message par Hélène le Jeu 29 Mai - 22:15

Bonsoir,






Je suis un TGV, un grand ,un costaud, un de ces trains que rien ne vient troubler.

Et pourtant parfois ....Parfois c'est comme si j'étais hanté.

Comme si de très loin, d'un  passé dont il ne reste rien ...et pourquoi devrait-il rester ? Je suis le prince du Rail... comme si remontait...


Il m'est arrivé une drôle d'histoire . J'étais là, dans cette gare du sud, sur ce quai habituel et anonyme, la routine ,quoi...

J'étais là quand soudain...

Je l'ai vu sur ma peau, tatouée...Ca m'a flanqué le frisson. Je ne crois pas aux fantômes ,vous savez...


Et puis quoi un vieux tas de ferraille , sorti du passé ?...A peine j'ai dit ça que j'ai eu honte de moi. On était accordé...Bleu profond pour moi...Tout doux pour elle . Elle ? Oui, ne me demandez pas pourquoi je l'ai senti . Elle me faisait les yeux doux ,je crois. Des yeux tendres et ronds, pour ce que j'en voyais...

J'ai frissonné. Oui, moi , le grand , le conquérant , le fier. Moi qui ne connais qu'un mot : foncer. Le plus vite possible d'un point à un autre, vite , toujours plus vite , ce serait terrible quelques secondes perdues , et un seul retard de ma part est une tragédie qui fera la Une des journaux du soir.

Et elle,  surgie du passé pour me souffler...quoi ?  Que tout peut être différent ? Qu'on n'est pas obligé de tout brûler ? Qu'il y a de la place pour tout le monde , pour elle et  pour moi  ?  Qu'on a le droit de dire non ?


J'ai voulu croire que je rêvais, une mauvaise fièvre sûrement , et pourtant...Elle était là. Ils,  car ils étaient trois . Sereins clairement , et avec plein de gens joyeux , souriants,  qui les entouraient . Ca aussi , ça changeait de mes passagers .

J'ai eu envie ...de tout laisser tomber. De ne pas repartir. De me faire encore un peu plus lumineux pour que doucement, sur moi , elle puisse à son aise s'étaler, se mirer.

Je l'ai dans la peau ,je crois.

***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes improvisés autour du train...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum