Un drôle de sentiment...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un drôle de sentiment...

Message par Hélène le Mar 6 Mar - 12:15

Bonjour,

Une réflexion sur l'archéologie ferroviaire ,mais qui touche d'une façon plus générale le patrimoine industriel, que j'avais envie de partager avec vous...

C'est en découvrant le sujet que je mettrai prochainement dans cette rubrique ( et je ne dirai pas lequel avant, pour en réserver la découverte avec le sujet lui-même Smile ) qu'elle s'est imposée...

J'ai été pour la première fois , confrontée à une chose dont je sais avec certitude qu'elle va disparaître...Jusque là , mes découvertes d'anciennes lignes ferroviaires était plutôt la recherche de quelques vestiges sur un chemin...et même sur la ligne d'Espalion , j'ai espéré certes, en voyant tous ces magnifiques ouvrages qu'ils seraient préservés, mais les rails ,eux ,n'étaient plus là... C'est donc la première fois, dimanche, que je marchais sur des rails en sachant qu'ils allaient céder la place à une voie verte, même si celle-ci semble jouer l'Arlésienne...

Et je me suis trouvée à prendre des dizaines de photos ( que je trierai pour n'en mettre que quelques unes ici, bien sûr ) en me disant , il faut que je garde le maximum de ça , ce n'est pas possible qu'il n'y ait plus rien qui en témoigne dans le souvenir... voyant déjà ce qui a disparu par rapport au moment où cette ligne a cessé de vivre... ( et même si dieu merci, d'autres l'ont fait et le feront aussi avec leurs photos et récits)...

Bref , et c'est à ça que je veux en venir, il y avait d'un côté ,celle qui avait tellement envie que ça reste en l'état, exploité à nouveau d'une façon ou d'une autre , qui se disait : mais ça fait partie du patrimoine et de l'histoire de cette ville...et l'autre qui comprenait parfaitement que ceux qui y vivent, préfèrent avoir sous le nez un chemin bucolique où se balader loin des voitures...

De la même façon qu'en tant que spotters présents ou passés, nous engrangeons des témoignages de matériels tous appelés à disparaître un jour, et tandis que notre part "d'aimant" se désole de voir partir à jamais son matériel préféré, notre part de voyageur , si on veut être honnête et juste, ne peut que se réjouir de profiter d'un confort amélioré et d'un bruit réduit ( quand c'est le cas )...


Comment concilier les deux , comment garder des pans d'Histoire tout en améliorant la vie ?, je ne le sais pas et il n'y a pas de recette miracle , juste des compromis ,je crois...

Mais quand même...notre patrimoine industriel est salement traité...Pour être conservé aujourd'hui , il faut impérativement qu'il rapporte de l'argent et si c'est un bâtiment, qu'il soit absolument transformé en salle de spectacle ou espace culturel ou de commerces...La reconversion est parfois superbe certes et lui donne une nouvelle vie, mais le garder seulement si...c'est un peu comme si tous les châteaux qui ne sont pas des musées, on pouvait les raser...

Parce que le problème est là, à mon avis...On ne considère pas le patrimoine industriel comme celui royal...et qu'on ne me parle pas de lutte des classes dans cette vision ;-) , ce sont les couches dites populaires qui rêvent le plus devant les châteaux et dédaignent les usines désaffectées, sans doute parce que ça a été leur outil de travail et que donc, leur regard n'est pas le même...tout comme un paysan qui rêve du confort d'une maison neuve pour ses commodités et vend la vieille aux touristes enchantés de redécouvrir leurs racines, et les deux sont dans le vrai par rapport à leur vécu ...

Quant à l'intérêt historique, là c'est le contraire...trop souvent, seuls ceux qui y ont travaillé se battent pour que le témoignage de ce qu'a été leur vie ne disparaisse pas...Pour le reste , il y a encore un long travail de reconsidération de l'industriel pour l'amener dans le regard des gens au niveau des palais brillants d'or et d'apparat...Or, le temps presse justement...Quant aux politiques, trop souvent, si un promoteur passe par là ou un projet touristique...sans leur faire un mauvais procès, on rejoint simplement le comment tout concilier et tant d'avis différents chez leurs électeurs ...et si on veut leur faire , le procès, on peut penser que garder sous les yeux, les vestiges d'une industrie qui n'existe plus dans notre pays, pourrait ,en ces temps de chômage, être dérangeant...

Pour terminer ce qui n'est qu'une réflexion toute personnelle ( mais un forum ,c'est fait pour ça aussi, donc n'hésitez pas à vous exprimer Wink ), elle a pris toute son ampleur en découvrant La Ciotat que je n'avais jamais visitée...

J'adore les grues de port...Je les ai donc trouvées superbes et photographiées en long et en large, à contre-jour etc. celles des chantiers navals...Bien sûr que, comme toute la ville qui a vécu ce traumatisme et a été amputée d'une partie d'elle-même, j'aurais préféré les voir en activité...

J'ai vu sur place les projets de reconversion du site...J'ignore totalement ce qui est prévu pour elles...Mais j'imagine parfaitement que ceux qui ont travaillé aux chantiers et une partie des habitants souhaitent qu'elles restent comme un symbole...que tout autant, d'autres doivent souhaiter leur disparition pour que le tourisme etc. que la ville se développe en tournant le dos à un passé disparu ( et qui a fait aussi beaucoup de mal , il suffit de voir le monument en hommage aux victimes de l'amiante pour s'en rappeler ) et joue la station balnéaire à fond, elle en a tout le cadre enchanteur...et je pense, qu'au fur et à mesure que le temps passera, ces voix là seront de plus en plus fortes...

Mais quand même...j'espère à titre personnel, que ces grues resteront...Elles ont pour moi, tout autant de légitimité que n'importe quel autre témoignage du passé, que la Tour Eiffel...et pour ceux qui me répondront notoriété, je leur rappellerai que si elle n'avait pas eu pour affectation de servir de support aux antennes de l'armée, cette dernière n'existerait plus, elle devait été rasée... Alors, ne jugeons pas de l'impact des objets d'aujourd'hui sur le monde de demain, on ne pourra que se tromper...


Voilà où m'a conduit ce drôle de sentiment que j'ai ressenti en découvrant un témoignage ferroviaire qui va être détruit, partie aussi de l'Histoire d'une ville...Cette envie un peu dérisoire, de vouloir, à mon niveau, le fixer à tout jamais...Je dois vieillir... Laughing


***********************************************************************
http://ap2800.fr/
http://www.tacletrain.com/
avatar
Hélène
Le Chef,c'est moi ! :)

Féminin Nombre de messages : 7002
Age : 59
Date d'inscription : 17/11/2008

http://www.philo-ferroviaire.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum